Saône-et-Loire : un homme de 94 ans opéré de la carotide alors que l'anesthésie ne fonctionne pas

Saône-et-Loire : un homme de 94 ans opéré de la carotide alors que l'anesthésie ne fonctionne pas
Une salle d'opération de l'hôpital de Brest, le 23 janvier

Orange avec AFP, publié le lundi 19 février 2018 à 11h20

En janvier dernier, un nonagénaire a subi une lourde opération alors que l'anesthésie n'avait pas fait effet. Le patient a dû hurler pour que le chirurgien s'arrête, selon une information du Journal de Saône-et-Loire.

La douleur a fusé dès les premiers coups de bistouri.

Après avoir fait plusieurs AVC, Alain, 94 ans, devait être opéré de la carotide le 24 janvier dernier à l'hôpital de Chalon-sur-Saône. Sauf que tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Le produit anesthésiant injecté pour soulager les douleurs n'a visiblement pas eu d'effet. "Quand le chirurgien a commencé à couper, j'ai carrément hurlé : 'Ça va pas ! Arrête, tu me fais mal !'", a-t-il relaté au Journal de Saône-et-Loire. Le patient raconte qu'il a du crier à une dizaine de reprises avant que le médecin n'interrompe l'opération. Alain a même fait un malaise avant que la procédure ne soit interrompue.

C'est également ce qu'a raconté sa femme, interrogée par RTL : "Ils lui ont mis une deuxième dose quand il a commencé à avoir mal mais ça n'a pas pris. Le médecin a commencé alors il a dit : 'J'ai commencé, il faut que je termine'". Le couple assure n'avoir eu "aucune explication" à la suite de cette opération ratée.



"Je pense qu'il aurait été souhaitable que l'on nous informe de ce qui s'est passé et que l'on présente des excuses à mon époux", a estimé la femme d'Alain. "Cela aurait été la moindre des choses". L'hôpital de Chalon-sur-Saône confirme, pour sa part, avoir reçu une réclamation de la part du couple mais refuse de s'exprimer, invoquant le secret médical. Traumatisé par cette expérience, le patient a dit préférer "(s)e suicider que de (s)e faire opérer de l'autre côté".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.