Saône-et-Loire : un homme de 94 ans opéré de la carotide alors que l'anesthésie ne fonctionne pas

Saône-et-Loire : un homme de 94 ans opéré de la carotide alors que l'anesthésie ne fonctionne pas
Une salle d'opération de l'hôpital de Brest, le 23 janvier
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 19 février 2018 à 11h20

En janvier dernier, un nonagénaire a subi une lourde opération alors que l'anesthésie n'avait pas fait effet. Le patient a dû hurler pour que le chirurgien s'arrête, selon une information du Journal de Saône-et-Loire.

La douleur a fusé dès les premiers coups de bistouri.

Après avoir fait plusieurs AVC, Alain, 94 ans, devait être opéré de la carotide le 24 janvier dernier à l'hôpital de Chalon-sur-Saône. Sauf que tout ne s'est pas déroulé comme prévu. Le produit anesthésiant injecté pour soulager les douleurs n'a visiblement pas eu d'effet. "Quand le chirurgien a commencé à couper, j'ai carrément hurlé : 'Ça va pas ! Arrête, tu me fais mal !'", a-t-il relaté au Journal de Saône-et-Loire. Le patient raconte qu'il a du crier à une dizaine de reprises avant que le médecin n'interrompe l'opération. Alain a même fait un malaise avant que la procédure ne soit interrompue.

C'est également ce qu'a raconté sa femme, interrogée par RTL : "Ils lui ont mis une deuxième dose quand il a commencé à avoir mal mais ça n'a pas pris. Le médecin a commencé alors il a dit : 'J'ai commencé, il faut que je termine'". Le couple assure n'avoir eu "aucune explication" à la suite de cette opération ratée.



"Je pense qu'il aurait été souhaitable que l'on nous informe de ce qui s'est passé et que l'on présente des excuses à mon époux", a estimé la femme d'Alain. "Cela aurait été la moindre des choses". L'hôpital de Chalon-sur-Saône confirme, pour sa part, avoir reçu une réclamation de la part du couple mais refuse de s'exprimer, invoquant le secret médical. Traumatisé par cette expérience, le patient a dit préférer "(s)e suicider que de (s)e faire opérer de l'autre côté".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
249 commentaires - Saône-et-Loire : un homme de 94 ans opéré de la carotide alors que l'anesthésie ne fonctionne pas
  • Vous savez on peut se poser des questions, quant au respect des anciens, il y a eu cette femme de 88 ans à St Mâlo mise dehors des urgences pieds nus et en chemise de nuit, parce qu'ils étaient débordés. Comment peut on à ce point être aussi mauvais, posons leur la question auraient ils agi ainsi avec d'autres personnes, ils sont vieux peu importe la suite. Il ne fait pas bon aujourd'hui être ancien, on vous pique votre retraite, et quand vous êtes hospitalisé on se demande ce qui va nous arriver. Ces gens là n'ont jamais de sanctions, toujours de bonnes excuses, et pourtant c'est grave

  • il faut sanctionner l'hôpital. Erreur du bloc. Economie sans doute. Je porterez plainte à leurs place.

  • avatar
    caplan  (privé) -

    j'espère qu'ils vont déduire l'anesthésie de la facture ?

  • Les grandes économies au détriment de la qualité des soins dans toute sa splendeur ! Et aussi une belle preuve également de la prise en compte de la douleur par les personnels...Assez lamentable tout cela.

  • Je ne suis pas étonné, lors d'une opération de la catarate, à la place du masque avec gaz destiné à éviter la douleur le la piqûre d'anesthésiant dans l'œil, j'ai eu droit à une nouveauté : une minuscule pastille à faire fondre sous la paupière dont l'efficacité est nulle, j'ai eu très mal au moment de l'injection et je ne me suis pas gêné d'en faire part ! Pour le deuxième œil un an plus tard j'ai exigé lors de la visite chez l'anesthésiste d'avoir la bouffée de gaz !