Santé : les placards de cuisine, l'autre armoire à pharmacie

Santé : les placards de cuisine, l'autre armoire à pharmacie
Après un coup de soleil, appliquer des rondelles de pomme de terre crues sur les plaques rouges aide à la cicatrisation.
A lire aussi

leparisien.fr, publié le lundi 11 juin 2018 à 09h03

Les aliments que l'on consomme tous les jours peuvent aussi être des remèdes naturels. Encore faut-il le savoir. Tour d'horizon de quelques recettes anti-bobos.

Un bobo et on farfouille aussitôt dans son armoire à médicaments. Mais avez-vous pensé à faire un petit tour dans votre cuisine, cette immense pharmacopée naturelle ? C'est là dans le panier à fruits, en bas du frigo, ou à l'intérieur des placards que se cachent une multitude de remèdes. Si le passage chez un médecin reste, parfois, inévitable, ils permettent d'alléger vos maux de tête, d'estomac et coups de soleil lorsque le printemps traître alterne pluies diluviennes et lourdes chaleurs. Voici quelques recettes simples pour petits et grands.

Des patates anti-coups de soleil

Dès les premiers rayons, le léger bronzage, tant espéré, se solde souvent par des épaules, torse et nuque brûlés. Si c'est votre cas, pas de panique, il suffit de prendre quelques pommes de terre et de les découper en rondelles. Appliquez-les, crues, sur les plaques rouges et laissez pénétrer pendant une heure. Renouvelez l'opération une deuxième fois si nécessaire. « Ce tubercule, longtemps utilisé en Amérique latine pour son aspect thérapeutique, cicatrise les muqueuses », précise Anne Portier, naturopathe, qui a créé un dispensaire de soins naturels dans la Drôme et vient de sortir un livre*. Evidemment, s'il s'agit d'une brûlure au deuxième degré, consultez un médecin. Le gel d'aloe vera, vendu en pharmacie, a aussi de super-pouvoirs contre les coups de soleil. La pulpe de cette plante, très riche en vitamines, acides aminés et minéraux, atténue même les cicatrices.

Une piqûre de méduse, vite de la tomate !

Vous ressortez en hurlant d'une première brasse en pleine mer ? La faute à ces spécimens marins aux filaments urticants. Pour vous soulager, appliquez une demi-tomate sur la brûlure. « Ça fonctionne très bien », lance la nutritionniste Corinne Cheval. Si vous vous baignez cet été, dans des endroits où vous êtes susceptibles de croiser des méduses, pensez aussi à emporter votre fiole de vinaigre de cidre à la plage. Disponible en supermarché, ce condiment est assez efficace. Tapotez à l'aide d'un mouchoir ou d'une compresse imbibés sur la zone touchée.

De la pomme râpée contre la diarrhée

« C'est astringent, explique Corinne Cheval. Râpez-la et dégustez, une seule suffit ! S'il s'agit de diarrhées aiguës avec déshydratation, consultez bien sûr un médecin », avertit-elle. La compote de myrtille ou les carottes cuites calmeront aussi vos bobos intestinaux. « Faites-les cuire avec de l'eau pétillante salée type Vichy ou Badoit, riche en sodium et bicarbonate, pour restaurer l'équilibre des minéraux. » Autre astuce, l'argile blanche. Souvent appliquée en masque sur la peau, c'est aussi un formidable remède contre les troubles intestinaux. « C'est un anti-inflammatoire et un cicatrisant », souligne Anne Portier. Buvez une fois par jour un verre d'eau avec une cuillerée à café d'argile blanche délayée, achetée en pharmacie ou dans des magasins bio. En cas de tourista, misez sur le charbon noir : deux gélules trois fois par jour. « Il emprisonne et neutralise les germes responsables de l'infection », décrypte la naturopathe.

Du miel sur les plaies !

Le grand champion ? Le miel de thym bio ! L'un des remèdes les plus anciens, utilisé au CHU de Limoges, en pointe dans l'apithérapie. Saviez-vous qu'il suffit d'une goutte sur une compresse pour cicatriser une plaie ? Le résultat est quasi immédiat. « Il comporte des enzymes antiseptiques et stimule la régénération des cellules, explique Corinne Cheval. Le miel est antiseptique et antibactérien. » On peut évidemment en prendre une cuillère contre les maux de gorge mais selon la nutritionniste, « attention à l'excès de sucre ».

* « Soins d'urgence au quotidien, des remèdes naturels pour toute la famille », Anne Portier, éditions Solar, 21,90 €.

CE QU'IL FAUT AVOIR SOUS LA MAIN

Vous n'en avez peut-être pas dans votre cuisine. Et pourtant, ces racines et plantes peuvent apaiser vos petites douleurs du quotidien.

Le gingembre. Ce rhizome séculaire, originaire d'Inde, riche en minéraux et vitamines, favorise la digestion et lutte contre les nausées et ballonnements. Rien de mieux qu'une petite décoction. Pour cela, il suffit de faire bouillir dix minutes un rhizome frais. Il contient des lipides, protéines et glucides. Coupez-le en morceaux dans un litre d'eau. Filtrez, puis buvez une gorgée toutes les dix minutes en cas de nausée.

Contre les nausées, une décoction au gigembre. LP/ Anouk Desury

Les graines de lin. Encore une solution miracle, selon Anne Portier. En cas de constipation, vous pouvez grignoter, le soir, au dîner, une cuillerée de graine de lins, disponible en magasin bio ou en grandes surfaces. « Elles sont bourrées d'Oméga 3. » Tentez également le cataplasme, un remède de grand-mère, contre les maux de gorge avec de la farine de lin, vendue uniquement en pharmacie. Mettez environ 5 à 6 cuillerées dans une casserole, versez de l'eau froide en mélangeant jusqu'à l'obtention d'une bouillie épaisse. Portez à ébullition en remuant : le mélange doit devenir gluant. Versez dans un verre doseur recouvert d'un gant jetable la farine de lin très chaude et refermez le côté ouvert pour emprisonner la bouillie. Attention le mélange doit être chaud mais pas brûlant. Appliquez sur la zone à traiter, comme la poitrine, environ 2 heures et maintenir à l'aide d'une bande. Lorsque vous l'enlèverez, une marque de rougeur peut apparaître, conséquence de la dilatation des vaisseaux. Il ne s'agit pas d'une allergie.

La propolis. Du mal à déglutir, testez-la. Vous pouvez mâchouiller des morceaux de cette matière animale, fabriquée par les abeilles, pour protéger la ruche des microbes. Vendue en pharmacie et dans des magasins bio, la propolis est aussi disponible en gouttes. Prenez 3 à 4 fois par jour 10 gouttes en teinture mère ou en solution huileuse, à diluer avec de l'eau. D'après Anne Portier, « cet anti-infectieux d'antan anesthésie les terminaisons nerveuses ». « La propolis est vraiment très efficace », appuie Corinne Cheval.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.