Santé : les arrêts maladie plus nombreux et plus fréquents en 2021

Santé : les arrêts maladie plus nombreux et plus fréquents en 2021©Philippe HUGUEN / AFP

publié le lundi 06 décembre 2021 à 11h10

La proportion d'arrêts maladie dus au Covid-19 a par ailleurs doublé entre 2020 et 2021.

En 2021, les arrêts de travail ont été plus nombreux et plus fréquents, révèle le baromètre* annuel de l'absentéisme publié lundi 6 décembre par Malakoff Humanis. Tous motifs confondus, près de quatre salariés sur dix (38%) se sont vu prescrire un arrêt de travail au cours des douze mois précédant l'étude.

Cette proportion est supérieure à celle constatée en 2020 (36%) mais en dessous des 40% systématiquement franchis entre 2016 et 2019, avant la crise sanitaire du Covid-19, et loin du record de 2019 où 44% des salariés s'étaient vu prescrire un arrêt de travail. "La moitié des chefs d'entreprise pensent que l'augmentation de ces arrêts devrait durer au cours des deux prochaines années", a toutefois commenté Anne-Sophie Godon-Rensonnet, directrice des services pour le mutualiste, dans Le Parisien / Aujourd'hui en France.



Le baromètre souligne également que les arrêts de travail sont plus fréquents : 41 % des salariés arrêtés l'ont été au moins deux fois en 2021, contre 37 % en 2019. "10% s'arrêtent plus de trois fois. Quand il s'agit de périodes courtes, ce sont de vrais signaux de désengagement à l'égard de son travail ou de son entreprise et précurseurs d'un arrêt plus long", prévient Anne-Sophie Godon-Rensonnet dans le quotidien.

Quoique plus nombreuses qu'en 2020, les prescriptions d'arrêts maladie ne sont pas nécessairement respectées par les salariés. Un quart des arrêts sont ainsi pris partiellement ou pas du tout. 

Par ailleurs, la proportion d'arrêts maladie dus au Covid-19 a doublé entre 2020 et 2021, indique le baromètre. Là où ce motif d'arrêt représentait 6% du total des absences l'année dernière, 12% des arrêts maladie prescrits en 2021 sont liés au Sars-Cov-2.  Les arrêts pour troubles psychologiques ou épuisement professionnel ont aussi progressé sur un an, de 15 à 17% du total, de même que ceux liés aux troubles musculosquelettiques (18% en 2021), aux accidents et traumatismes (16%). À l'inverse, les absences pour maladies ordinaires (grippe, rhume etc.) ont reflué à 25% du total, contre 30% en 2020.

En outre, la crise sanitaire semble avoir particulièrement pesé sur les managers : 51% d'entre eux ont été concernés par des arrêts maladie ces deux dernières années. Pour autant, maladie n'a pas forcément rimé avec repos : plus de la moitié des managers affirment avoir travaillé pendant une maladie (70% en 2020 et 58% en 2021). 

*Le baromètre annuel Absentéisme Maladie a été réalisé par internet auprès d'un échantillon de 2.009 salariés et par téléphone auprès de 401 dirigeants ou DRH d'entreprises du secteur privé, du 23 août au 24 septembre 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.