Santé : le médicament Androcur remis en question

Santé : le médicament Androcur remis en question©SIMON ISABELLE / SIPA

franceinfo, publié le lundi 24 septembre 2018 à 16h23

Il y a vingt ans, Christelle était mannequin et voulait devenir comédienne. Sa vie a basculé le 2 janvier 1998. Ce jour-là, on lui diagnostique un méningiome au cerveau, une tumeur grosse comme une balle de golf. À l'époque, elle prenait de l'Androcur pour traiter une acné résistante ainsi que comme contraceptif. Son médecin lui demande alors d'arrêter tout traitement hormonal. Mais l'alerte n'est donnée qu'en 2009 : certains soupçonnent des liens entre le méningiome et ce médicament, normalement prescrit à des femmes souffrant d'une forte pilosité ou à des hommes pour certains cancers de la prostate.

Les risques multipliés par 20

Il y a quelques semaines, une étude confirme les soupçons : l'Androcur multiplie par 7, voire par 20 pour un traitement supérieur à cinq ans

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.