Samuel Paty : une annonce de Pôle emploi suscite une vive polémique

Samuel Paty : une annonce de Pôle emploi suscite une vive polémique©Panoramic

, publié le dimanche 29 novembre 2020 à 19h55

L'académie de Versailles a publié une annonce pour recruter un nouveau professeur d'histoire-géographie dans le collège où exerçait Samuel Paty, révèle Ouest-France. Le procédé a choqué le syndicat SNES-FSU.

La petite annonce, publiée ce dimanche 29 novembre au matin sur le site de Pôle emploi, ne passe pas.

Comme le rapporte Ouest-France, l'académie de Versailles a mis en ligne une offre d'emploi pour recruter un professeur d'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. C'est dans cet établissement qu'exerçait Samuel Paty, l'enseignant décapité le 16 octobre dernier pour avoir instruit la liberté d'expression à ses élèves.



Ce contrat à durée déterminée de 18 mois a immédiatement suscité l'indignation du SNES-FSU, le principal syndicat enseignant du secondaire. L'organisation s'est étonnée de ce procédé. "Normalement, quand un enseignant est absent pour cause de maladie ou d'accident, on fait appel à un titulaire sur zone de remplacement. Que l'académie n'en ait pas trouvé paraît bizarre : on n'est qu'en décembre !", a lancé Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU, dans des propos rapportés par Ouest-France.

"Inacceptable"

"C'est plus que choquant, c'est inacceptable", a pour sa part estimé Antoine Tardi, secrétaire général du SNES-FSU pour l'académie de Versailles, cité par le quotidien régional. "Depuis le début, on a demandé qu'une attention particulière soit portée à cet établissement. Que les remplaçants, quelle que soit la matière d'ailleurs, soient des titulaires formés et volontaires, et pas des contractuels. Ce collège a besoin de sérénité. Ce n'est pas ce type de petite annonce qui va l'apporter", a-t-il clamé.

L'académie de Versailles réagit

Après les révélations de Ouest-France, le SNES-FSU a protesté auprès de l'académie de Versailles. Selon nos confrères, la petite annonce a été retirée vers 14 heures, ce dimanche. Sur Twitter, l'académie de Versailles a reconnu que l'annonce était une "maladresse" et "inappropriée". "Ce n'est pas spécifiquement le poste de l'enseignant, décapité mi-octobre après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, qui était à pouvoir", a expliqué le rectorat comme le rapporte Le Point, ajoutant que "deux enseignants expérimentés, titulaires et volontaires" avaient été nommés il y a deux semaines pour "prendre en charge les élèves de Samuel Paty au collège du Bois d'Aulne".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.