Samu : "Rien n'a changé", regrette l'avocate de la famille de Maxime, mort en 2008

Samu : "Rien n'a changé", regrette l'avocate de la famille de Maxime, mort en 2008©FRED DUFOUR / AFP

franceinfo, publié le jeudi 10 mai 2018 à 19h55

Naomi Musenga n'est pas la première personne dont la mort soulève la question de l'attitude du Samu. Avant la Strasbourgeoise de 22 ans, morte le 29 décembre 2017 quelques heures après avoir été pris de haut par une opératrice, Maxime Van Gertruy est décédé à l'âge de 23 ans d'un infarctus en 2008, dans les mêmes conditions. 

Maitre Coralie Rembert, avocate au barreau de Béthune (Pas-de-Calais), est revenue sur les conditions de la mort du jeune homme, jeudi 10 mai sur franceinfo. L'avocate de la famille Van Gertruy accuse le Samu de ne pas avoir pris, à l'époque, la mesure de l'urgence alors que Maxime était "en train d'agoniser" au téléphone, selon elle. Les pompiers ont mis plus d'une heure à arriver. Sur place, le jeune homme a été choqué trois fois et a

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.