Samire L., le compagnon d'Aurélie Vaquier, impliqué dans d'autres crimes ?

Samire L., le compagnon d'Aurélie Vaquier, impliqué dans d'autres crimes ? ©Panoramic (photo d'illustration)

publié le lundi 10 mai 2021 à 14h26

Les charges s'accumulent pour Samire L., soupçonné d'avoir tué Aurélie Vaquier. L'ex-compagnon de la jeune femme disparue dans l'Hérault au mois de janvier dernier pourrait également avoir un lien avec une autre affaire, celle de Magalie Part, rapporte Le Parisien.

Samire L.

est-il impliqué dans d'autres affaires criminelles ? Outre le meurtre de sa compagne Aurélie Vaquier, dont il est suspecté d'être l'auteur, l'homme de 48 ans, qui reste pourtant de marbre à ce sujet, pourrait être associé à d'autres dossiers. Selon Le Parisien, ce lundi 10 mai, son possible lien avec l'affaire Magalie Part est désormais dans le viseur de la justice. Les enquêteurs n'ont jamais trouvé l'auteur du meurtre de Magalie Part, disparue en mars 2001. Mais la donne pourrait changer. L'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) s'interroge sur le passé de Samire L. au moment de la disparition de Magalie Part. Et pour cause, en 2001, les deux ont 19 ans et l'homme habite à Vulbens (Haute-Savoie)... là où a été retrouvé le corps de la victime, carbonisé et partiellement dénudé. Par ailleurs, selon Le Parisien, le visage de Samire L. présenterait des similitudes avec un portrait-robot dessiné au moment de la disparition.



Un rebondissement dans l'affaire ?

L'affaire Magalie Part fait partie des nombreux "cold cases" qui n'ont jamais été résolus. Le 27 mars 2001, le compagnon de la victime alertait de la disparition de la jeune femme, qui ne s'était pas rendue au travail ce jour-là. À l'époque, son autopsie avait révélé douze fractures, avant que son corps ne soit brûlé et laissé sur le bord d'une route. Depuis, les pistes restaient insuffisantes et les autorités regrettaient "une mauvaise rencontre". Si en 2016, le corps de Magalie Part avait été exhumé, les recherches ADN n'avaient finalement rien donné. 

Mais le sombre profil de Samire L., établi grâce à l'affaire Aurélie Vaquier, pourrait constituer un nouveau rebond dans l'affaire classée du Pays de Gex. Lors de l'enquête réalisée après la mort de son ex-compagne, Samire L. avait été décrit comme un homme "extrêmement froid" et "résistant à la pression". Pire encore, le 7 avril dernier, lorsque le cadavre de son ancienne conjointe avait été retrouvé dans leur maison, Samire L. était resté stoïque. "C'est quoi ça ? Ça pue !", avait-il lâché devant les enquêteurs, avant de clamer son innocence auprès du juge d'instruction. Selon une synthèse judiciaire, les enquêteurs s'inquiètent notamment des réactions de l'ancien compagnon "qui ne présentait aucune tristesse ou réaction lorsqu'il lui était confirmé que le cadavre découvert était bien celui de sa compagne".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.