Saint-Lazare: trafic interrompu dans la matinée en raison d'un problème électrique

Saint-Lazare: trafic interrompu dans la matinée en raison d'un problème électrique

Des usagers patientent Gare Saint- Lazare un jour de grève à Paris le 26 avril 2016

A lire aussi

AFP, publié le mardi 26 décembre 2017 à 19h34

Le trafic ferroviaire de la gare parisienne de Saint-Lazare a été interrompu mardi matin pendant près de trois heures en raison d'un défaut électrique, un nouveau dysfonctionnement qui a affecté plus de 2.500 voyageurs longue distance, a indiqué la SNCF.

Une panne est survenue à 9H30 dans un réseau électrique haute tension alimentant une partie des installations ferroviaires de Paris Saint-Lazare, entraînant une coupure totale de la circulation.

"Depuis un mois, les agents de SNCF Réseau réalisaient des travaux de modernisation de ces installations électriques". Ceux-ci étaient quasiment achevés quand le circuit ancien est tombé en panne, a détaillé la SNCF dans un communiqué publié en fin d'après-midi.

"Les équipes ont ainsi accéléré la mise en service des nouveaux équipements qui aurait dû normalement intervenir dans les prochains jours" et "ces travaux, qui ont duré un peu plus de trois heures, ont permis la reprise du trafic dès 12H15", selon la SNCF.

La gare Saint-Lazare est notamment desservie par les lignes Intercités et TER en provenance de Normandie, ainsi que par les lignes J et L de Transilien.

"On a un retard d'investissements en Ile-de-France bien connu" et "cet effort de redressement est en cours", a rappelé sur RTL Pierre Denis Coux, directeur des investissements pour SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré français.

En 2017, 1,3 milliard d'euros ont été investis sur le réseau francilien contre 500 millions d'euros en 2010, l'objectif s'élevant à 2 milliards pour 2020, a-t-il détaillé.

"On ne peut pas cacher qu'un volume de travaux crée nécessairement des fragilités" mais "on fait tout pour limiter la gêne" en effectuant les travaux "essentiellement la nuit ou les week-ends", et en limitant les interventions les week-ends de fort trafic, a-t-il affirmé.

L'événement "est arrivé après l'heure de pointe à une période de l'année, entre Noël et le Nouvel an, pendant laquelle la fréquentation des trains est traditionnellement beaucoup plus faible", a souligné la SNCF.

L'incident avait dans un premier temps été considéré comme réglé au bout de 45 minutes.

Le nombre de voyageurs longue distance concerné a été d'environ 2.500 personnes avec des retards s'échelonnant entre 30 minutes et 2h30.

Cette panne est intervenue trois jours après des problèmes d'engorgement des gares d'Austerlitz et de Bercy en raison, selon la SNCF, de l'affluence exceptionnelle avant les fêtes de Noël dans des trains ne nécessitant pas de réservation. Certains voyageurs n'avaient pas pu accéder à leur train.

L'incident de mardi est "très différent des difficultés rencontrées en gare de Paris-Bercy" samedi, a assuré la SNCF, en affirmant en outre que l'événement était aussi "totalement différent de celui survenu l'été dernier à Montparnasse" l'été dernier, quand une panne dans l'alimentation électrique d'un poste d'aiguillage avait provoqué trois jours de pagaille.

Début décembre, une panne informatique avait encore paralysé l'installation et la SNCF avait alors promis une "profonde réorganisation" de son fonctionnement.

Chaque jour, 7.000 trains circulent sur le réseau en Ile-de-France, empruntés par près de 3,2 millions de voyageurs, selon la SNCF.

 
68 commentaires - Saint-Lazare: trafic interrompu dans la matinée en raison d'un problème électrique
  • avatar
    ouvretafenetre  (privé) -

    De quoi les gens se plaignent!!!! La SNCF est une société respectable et "très performante", je vous le démontre.
    Adepte de la grande randonnée j’ai voulu, il y a quelques jours accélérer mon parcours et traverser la France d'Est en Ouest, un peu au dessous de sa moitié Nord, sud et ce, en empruntant le train. Donc, prise de renseignement le soir dans la gare du village ou je faisais étape (magnifique, toute refaite de neuf, intérieur et extérieur, et "cerise sur le gâteau" des personnels jeunes, dynamiques et accueillants) après renseignements bien sur mon opinion change : départ le lendemain 7h40 arrivé 12h50 soit 5h12 de trajet et 40€ de billet en 2eme pour rallier ma prochaine étape distante de 150 km par la route (2H de trajet et 11€ en covoiturage). Le trajet (optimisé bien sur) me faisait passer par une grande gare plus au sud avec changement de train et retour vers le nord sur une autre ligne. Au dire des personnels la ligne entre mes deux villes étapes viens d’être refaite a neuf il y a quelques mois mais ne circulent que 4 trains par jour.
    Alors patience,"les utilisateurs" quand les structures SNCF de la France profonde seront complétement aménagées (et ouvertes a la concurrence par les régions) les grandes gares "Parisiennes" auront aussi droit a leur "liftings".

  • J'adore le paragraphe : " les agents SNCF ont accéléré la mis en service.. qui aurait du intervenir dans les prochains jours"
    " ET ces travaux qui ont duré un peu plus de trois heures ont permis...
    Bref de quelques jours en temps normal ont passe à un peu plus de trois heures en accélérant un peu, Cela laisse matière à méditer.

  • S.N.C.F. responsable facile à dire quand les dirigeants de celle-ci sont confrontés à des décideurs politiques qui cassent la baraque en voulant soit disant créer la concurrence! tout cela pour se disculper de leur responsabilité; un peu comme les porte de sortie envers le parlement Européen qui est visé lorsque cela va mal. facile dons pour des politiciens irresponsables gravement surpayés ?

  • la sncf est une mauvaise perdante .tout comme nos dirigeants sont de beau parleurs

  • A qui incombe la responsabilité du défaut d'entretien pendant des années, des réductions des effectifs de maintenance ? A ceux qui décident du budget de la SNCF et notamment à ceux qui veulent monnayer la dette contre la modification du système de retraites ! Odieux marchandage qui prend place après 50 ans d'incompétences gouvernementales, il était facile d'augmenter l'âge de départ à la retraite d'un an tous les 5 ans lors des embauches ou de faire comme cela a été fait pour les fonctionnaires en passant de 37,5 années de cotisation au même nombre que pour les salariés de droit privé... mais non, nos politiciens de l'époque se sont dégonflés !!!
    Et maintenant, on met en balance des sujets financiers de manière incohérente mais qui plaisent au peuple !!! C'est vraiment triste de voir de la politique de ce niveau si médiocre.

    D'accord avec vous dans les grandes lignes. La SNCF présentée comme une entreprise autonome n'a en fait aucun pouvoir de décision. Tout lui est dicté par les politiques qui ont opté pour le tout TGV dans les. Années 90.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]