Saint-Étienne-du-Rouvray : les larmes de la mère d'un des tueurs

Saint-Étienne-du-Rouvray : les larmes de la mère d'un des tueurs©Reuters

, publié le mercredi 27 juillet 2016 à 19h41

Le deuxième assaillant et complice d'Adel Kermiche dans l'attaque de l'église à Saint-Etienne-du-Rouvray aurait été identifié par les enquêteurs. Il s'agirait d'un jeune homme d'une vingtaine d'années originaire de Savoie.

RTL a obtenu le témoignage de sa mère, qui semble encore incrédule devant l'acte terrifiant de son fils. "C'est un bon Français. Il est doux. Je connais mon gamin, je connais mon fils, il n'est pas impliqué du tout. Il n'est pas du tout le monstre qu'on essaye de nous faire croire. Il a une personnalité nickel, il est bien élevé. C'est mon petit bébé en fait, moi je veux mon fils, a-t-elle lancé en larmes. On est complice, je le capte trop, quand on me dit que mon fils fait ces trucs-là... Non, pas Daech, jamais de la vie !"

Selon une information de RTL, le jeune homme était recherché depuis cinq jours par les services antiterroristes français. Une note émanant d'un service étranger les aurait informés qu'un homme "serait prêt à participer à un attentat sur le territoire national" et "il serait déjà en France et pourrait agir seul ou avec d'autres individus". Pour entamer les recherches, l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT), qui n'a pas de nom ni d'adresse, diffuse la seule photo du suspect en sa possession, qui se retrouve placardée dans les différents services de police. Les enquêteurs de la DGSI mènent alors des séries de fouilles chez des personnes suspectées d'être en lien avec les milieux terroristes. Sans parvenir à mettre la main sur l'individu recherché.

Après l'attaque de l'église, qui a causé la mort du Père Jacques Hamel, âgé de 86 ans, le deuxième suspect aurait été identifié comme étant bien celui que les services antiterroristes recherchaient depuis plusieurs jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.