Saint-Etienne : des micros installés dans la rue pour détecter les "bruits suspects"

Saint-Etienne : des micros installés dans la rue pour détecter les "bruits suspects"
Le centre de supervision urbaine de Nice, en 2016 (illustration)
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 01 mars 2019 à 15h20

Selon Le Parisien, des capteurs sonores vont être déployés dans l'espace public pour assister la police municipale stéphanoise. Cette innovation est une première en France.

La municipalité de Saint-Etienne va installer 50 micros dans un quartier dit sensible de Saint-Etienne pour lutter contre l'insécurité.

Ce dispositif, jusqu'à présent inédit en France, a pour objectif de compléter les systèmes de vidéosurveillance déjà en service et détecter les bruits suspects.

"Que les gens se rassurent, nous n'allons pas les espionner", tempèrent deux élus de la municipalité, interrogés par Le Parisien.

Selon le quotidien, qui révèle l'information vendredi 1er mars, le système d'écoute va être déployé dans le quartier de Tarentaize-Beaubrun-Couriot, afin d'assurer plus de tranquillité à ses 7000 habitants. "Notre objectif, c'est de développer le confort des habitants de ce quartier à travers différents systèmes innovants, que ce soir les compteurs intelligents, les applications...", développent Jean-Pierre Berger et Jean-Noël Cornut.


Les premiers capteurs sonores, produits par l'entreprise américaine Analog Devices, sont "à peine plus gros qu'une pièce de deux euros". Ils seront activés courant mars 2019, et progressivement installés jusqu'à la fin de l'année, "en hauteur, afin de disposer d'un meilleur angle pour traquer les sons".

"Aux États-Unis, ces capteurs sont paramétrés pour traquer uniquement les coups de feu. À la différence de ces gun shot detector, les micros installés à Saint-Étienne seront bien plus élaborés", promet-on.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.