Saint-Denis : des parents forment une chaîne humaine devant une école pour alerter sur le trafic de drogue

Saint-Denis : des parents forment une chaîne humaine devant une école pour alerter sur le trafic de drogue
Des enfants devant une école primaire, à Quimper, le 4 septembre 2017 - Illustration

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 18 juin 2019 à 12h17

Les parents d'élèves de l'école Hugo Balzac, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), se battent avec leur propres armes pour protéger leurs enfants. Chaque matin, ils forment une chaîne humaine pour lutter symboliquement contre le trafic de drogue qui s'opère aux abords du bâtiment. 

Ils veulent que les dealers s'en aillent. Pour ce faire, les parents d'élèves tentent d'alerter les pouvoirs publics en se mobilisant chaque jour -depuis un mois pour certains- devant les grilles de l'école Hugo Balzac et en formant une chaîne humaine visant à protéger leurs enfants du trafic de drogue


Selon des parents d'élèves interrogés par Europe 1, des guetteurs sont là, tous les jours, prêts à crier pour signaler à leurs collègues la présence de policiers ou de toute personnes pouvant perturber le trafic. Sans compter que les dealers peuvent parfois s'introduire dans l'établissement, selon d'autres témoignages, pour cacher des stupéfiants ou pour tenter d'échapper à la police. 



Des enfants sollicités par les dealers

Pire, certains trafiquants n'hésiteraient pas à demander des "services" à des élèves de l'école en les rémunérant : 3 ou 4 euros en échange d'un achat de sandwich et de boisson, par exemple. De quoi donner de mauvaises habitudes aux enfants et risquer d'en faire les dealers de demain.

Pour le moment, toutefois, aucune mesure visant à déloger les trafiquants n'a été entreprise, au grand désarroi des parents qui continuent à se mobiliser quotidiennement. Et ce, malgré la proximité du commissariat, situé à 200 mètres de l'établissement à peine, rapporte Europe 1. 
 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.