ALERTE INFO
19:30 Attaque de Strasbourg: le plan Vigipirate ramené au niveau "risque attentat"

Saccage d'une salle de prière à Ajaccio : 5 interpellations

Saccage d'une salle de prière à Ajaccio : 5 interpellations
Un Coran avait été brûlé lors du saccage d'une salle de prière musulmane en décembre 2015 à Ajaccio.

Orange avec AFP, publié le mardi 24 mai 2016 à 13h10

Dans l'enquête sur le saccage d'une salle de prière musulmane en décembre, cinq personnes ont été interpellées ce mardi à Ajaccio.

L'année 2015 avait tristement terminé à Ajaccio. Des débordements racistes et antimusulmans avaient accompagné les manifestations ayant suivi l'agression de pompiers attirés dans un guet-apens dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur le soir de Noël.

Une salle de prière musulmane, située dans le quartier Saint-Jean et inoccupée lors des faits, avait subi des dégradations et un Coran avait été brûlé, le 26 décembre. Des slogans comme "Arabi fora" (les Arabes dehors, ndlr) ou "On est chez nous" avaient été scandés au cours de défilés dans le quartier.

Cinq personnes ont déjà été mises en examen dans les enquêtes sur ces affaires.



D'autres actes antimusulmans avaient été enregistrés par la suite, notamment le dépôt d'une dépouille de sanglier devant une salle de prière musulmane, et des graffitis "les Arabes dehors" au bord des routes.



Le 30 avril, une autre petite salle de prière a été incendiée dans le quartier de Mezzavia à Ajaccio, sans faire de victime. Cette action n'a pas été revendiquée et l'enquête s'oriente autant sur un acte anti-musulman que sur une piste crapuleuse. Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait condamné "avec la plus grande vigueur ces actes intolérables qui visent des lieux de culte, lieux de prière et de sérénité".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.