Rouen : une boutique Celio critiquée pour avoir lacéré des vêtements invendus

Rouen : une boutique Celio critiquée pour avoir lacéré des vêtements invendus
Une boutique Celio à Paris, le 15 février 2015. (illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 06 février 2018 à 11h20

Une boutique Celio de Rouen a provoqué l'indignation de passants et d'internautes après avoir détruit des vêtements, a rapporté France Bleu Normandie lundi 5 février.

À l'origine de la polémique, une photo publiée sur Facebook par une rouennaise, samedi soir. On y voit la devanture de la boutique Celio située rue du Gros-Horloge, tapissée de vêtements lacérés.

Ils ont été accrochés là par des passants qui les avaient trouvés dans les poubelles de la boutique. Le cliché, partagé plus de 16.000 fois a provoqué la colère des internautes. "Quelle honte", "c'est à vomir", "écœurant avec tous les SDF qu'il y a dans cette rue et le froid", ont-ils par exemple commenté.


Interrogés par France Bleu, les SDF qui mendient à proximité ne sont pas étonnés. "Je bouge pas mal en France, il y a aussi à Lille où j'ai retrouvé des manteaux, des jeans déchirés", a indiqué l'un d'entre eux. "Certains ne voient pas d'un bon œil la mendicité", estime un autre.

RISQUES SANITAIRES

Lundi matin, les salariés du magasin ont été insultés par des passants, a rapporté le site Normandie-actu. Pourtant, ils se sont défendus d'avoir détruits de simples invendus. "Ce sont des vêtements impropres à la vente ou au don. Nous avons eu une inondation et des travaux, des vêtements ont été aspergés de produits. Celio fait déjà des dons, mais là, ce n'était pas possible", ont-il expliqué à Normandie-actu, en pointant les risques sanitaires et leur obligation de lacérer les vêtements. Contactée, la direction nationale du groupe a confirmé : "Il n'est pas question de jeter des vêtements mettables à la poubelle".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.