Rouen : le réseau de bus ne veut pas de gilet jaune devant les pare-brises

Rouen : le réseau de bus ne veut pas de gilet jaune devant les pare-brises
Un bus à Rouen, le 7 février 2002.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 15 novembre 2018 à 08h33

L'entreprise demande à ses employés de respecter le principe de neutralité.

La direction du réseau de bus de Rouen a demandé à ses chauffeurs de ne plus afficher de gilet jaune derrière le pare-brise de leur véhicule, a rapporté France Bleu Normandie mercredi 14 novembre.


"Nous allons demander aux chauffeurs qui affichent un gilet jaune de le retirer du pare-brise du bus, car notre entreprise ne souhaite pas afficher de position sur cette mobilisation du 17 novembre, a indiqué une porte-parole du réseau Astuce, filiale de Transdev. L'entreprise demande donc à ses salariés de respecter le principe de neutralité.

"C'est un principe général de neutralité politique, religieuse, philosophique, a expliqué à France Bleu un avocat spécialisé dans le droit du travail. Un salarié n'a pas à afficher ses convictions dans l'exercice de ses fonctions."


Pourtant, depuis quelques jours, les chauffeurs étaient de plus en plus nombreux à afficher un soutien au mouvement du 17 novembre. "C'est l'expression d'un ras-le-bol, a expliqué à France Bleu l'un d'entre eux. Je suis père de famille et je vois le prix de la vie qui augmente, c'est pas que le carburant. Et donc il faut être solidaire, se battre tous ensemble, et c'est ce que je fais en affichant ce gilet sur le pare-brise".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.