Risque terroriste : les centrales nucléaires ne sont pas sûres

Risque terroriste : les centrales nucléaires ne sont pas sûres©Panoramic

6Medias, publié le mardi 10 octobre 2017 à 08h15

Pendant un an et demi, Greenpeace a demandé à sept experts de confronter les 19 centrales nucléaires de France à des scénarios d'attaques terroristes. Le résultat est dramatique, à tel point que seule une version "soft" du rapport final est rendue publique, rapporte Le Parisien.

"Il s'agit d'alerter l'opinion et les pouvoirs publics, explique au journal Yannick Rousselet, chargé de campagne auprès de l'ONG de défense de l'environnement. Pas de donner des idées à des personnes mal intentionnées".

La sécurité des centrales nucléaires n'est plus adaptée aux menaces actuelles. "À l'époque du lancement du programme nucléaire français, l'attention a été portée uniquement sur le risque d'emballement du cœur du réacteur. L'évolution du risque terroriste en quarante ans change tout", s'alarme l'un des experts, Yves Marignac, à propos de la protection insuffisante des piscines de refroidissement.

Le rapport pousse EDF, l'exploitant, à renforcer ses mesures de sécurité. Rien que pour les piscines, le coût s'élèverait entre 1,6 et 2,26 milliards d'euros par structure. Le montant total de la sécurisation de toutes les centrales se monterait entre 140 et 222 milliards d'euros !

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot ou le haut fonctionnaire de défense et de sécurité rattaché à l'Environnement, Christophe Quintin, n'ont pas encore réagi, ne voulant pas répondre au Parisien.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU