Retraitée décapitée à Agde : le principal suspect est mis en examen

Retraitée décapitée à Agde : le principal suspect est mis en examen

publié le samedi 16 octobre 2021 à 19h00

Le procureur de la République de Béziers a dressé, samedi 16 octobre, lors d'une conférence de presse, la longue liste d'éléments à charge contre le principal suspect dans l'affaire de la retraitée décapitée à Agde (Hérault). L'homme âgé de 51 ans est mis en examen.

Le principal suspect dans l'affaire de la décapitation d'une septuagénaire à Agde (Hérault) affirmait ne plus avoir de souvenirs des événements.

Lors d'une prise de parole, samedi 16 octobre, le procureur de la République de Béziers vient pourtant de dresser une longue liste d'éléments accablants l'accusé. Il a également annoncé que celui-ci est mis en examen pour "assassinat" et "vol dans une habitation", rapporte franceinfo.

Durant la conférence de presse, le magistrat a expliqué que l'homme de 51 ans a été placé en détention provisoire à la vue des cinq éléments de l'enquête qui le mettent en cause. "Les images de vidéosurveillance montrent un homme correspondant physiquement à l'accusé, qui avait sur le visage un masque chirurgical, des gants en latex ainsi qu'un grand couteau", a détaillé Raphaël Ballan, le procureur la République de Béziers. Il a également évoqué les résultats des analyses menées par le laboratoire de police scientifique de Marseille. Des analyses qui ont permis d'identifier "l'ADN de la victime mélangé à l'ADN du suspect sur les gants en latex retrouvés".



Selon les précisions du procureur, l'ADN de la septuagénaire assassinée a également été "retrouvé sur des traces de sang sur des chaussures" qui ont été saisies lors de la perquisition menée au domicile du suspect, et qui sont "les mêmes que celles portées par l'individu sur les vidéos".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.