Restauration : les pourboires vont-ils devenir obligatoires ?

Restauration : les pourboires vont-ils devenir obligatoires ?
Les professionnels de la restauration déplorent une baisse des pourboires en France.

Orange avec AFP, publié le lundi 21 août 2017 à 13h40

Les Français ont-ils perdu le réflexe de donner un pourboire ? C'est en tout cas le constat fait par une étude britannique qui souligne que les touristes français sont ceux qui donnent le moins en vacances. Un constat partagé par l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih).


"Ils se font rares.

Et les Français donnent des sommes moins conséquentes", a déclaré, lundi 21 août sur Europe 1, son vice-président, Hervé Becam. Il reconnaît ne pas avoir de chiffre précis, mais la tendance est claire. Pour remédier au problème, l'Umih envisage de faire des propositions aux députés. "Des réflexions sont actuellement en cours. On essaie de trouver un système différent en regardant ce qui se fait ailleurs. Et si nécessaire, il faudra modifier la loi", assurait-il samedi dans les colonnes du Figaro.

L'eldorado des pourboires, pour les professionnels, c'est les États-Unis. Là-bas, les pourboires sont obligatoires et généralement compris entre 15 et 20% de l'addition. Mais Hervé Becam se défend de lorgner de l'autre côté de l'Atlantique. "Il n'a jamais été dans notre intention de rendre les choses obligatoires, assure-t-il. On travaille sur la manière d'initier un cercle vertueux pour nos salariés." L'Umih aimerait d'ailleurs que le système puisse profiter à tous les employés (cuisiniers, femmes de ménage, réceptionnistes...) et pas seulement aux serveurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.