Rentrée scolaire : les parents plus sereins que l'an dernier

Rentrée scolaire : les parents plus sereins que l'an dernier
La rentrée scolaire le 2 septembre 2021 à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique).

publié le jeudi 02 septembre 2021 à 10h30

SONDAGE. Selon un sondage réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV, la majorité des parents (56%) n'est pas inquiète à l'idée de laisser ses enfants aller à la crèche et dans les établissements scolaires, contre 40% l'an dernier.

Un chiffre qui illustre une baisse globale de l'inquiétude des Français vis-à-vis du Covid-19. 

Ca deviendrait presque une habitude. Pour la deuxième année consécutive, près de 12,3 millions d'élèves font leur rentrée "la plus normale possible" jeudi 2 septembre sous le signe du Covid-19, masque sur le nez dès le CP, dans une relative sérénité. Selon un sondage* réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV, une majorité de parents (56%) ne sont pas inquiets à l'idée de laisser leurs enfants aller à la crèche ou à l'école, contre 44% qui ne sont pas sereins. La situation s'est inversée par rapport à la rentrée 2020 où l'inquiétude était majoritaire (60%).



Le ministère de l'Education nationale a retenu pour cette rentrée le protocole sanitaire de "niveau 2" (sur 4) qui autorise tous les élèves à être accueillis en présentiel et leur impose le port du masque en intérieur, sauf en maternelle. Un cas de Covid-19 dans une classe en primaire entraînera une fermeture, comme en juin. En cas de contamination au collège ou au lycée, seuls les élèves cas contacts qui ne sont pas vaccinés devront s'isoler une semaine.

Des mesures qui semblent convaincre les Français, puisque 39% d'entre eux estiment qu'il est adapté à la situation, 23% qu'il n'est pas assez strict, 15% trop strict, et 23% n'ont pas d'opinion. Les parents d'enfants scolarisés et en crèches sont de leur côté encore plus convaincus, puisque 43% jugent qu'il s'agit d'un bon protocole sanitaire (22% qu'il est trop strict, 17% pas assez strict et 18% n'ont pas d'opinion.)

L'inquiétude au plus bas

Globalement, l'inquiétude des Français vis-à-vis de la propagation de l'épidémie de Covid-19 reste majoritaire mais accuse une forte baisse. D'après cette enquête, 57% (-10 points depuis le 20 août) se disent inquiets de, contre 43% (+11) qui ne sont pas inquiets, soit l'un des niveaux les plus bas enregistrés depuis le début de la crise sanitaire, similaire à celui atteint après le 1er confinement en juin 2020, à 56%. 



L'inquiétude recule dans toutes les catégories de population, et de manière particulièrement forte chez les 65 ans et plus (59%, -20), les cadres (50%, -24), les professions intermédiaires (55%, -14), et chez les hommes (52%, -13 contre 60%, -8 chez les femmes).

Alors que le pass sanitaire fait toujours débat, les personnes interrogées adhèrent par ailleurs à l'idée d'une vaccination obligatoire pour les soignants (78%), les policiers (75%), les enseignants (74%). Plus de deux Français sur trois (67%) sont même favorables à une vaccination obligatoire pour le grand public, adultes et adolescents.

* Sondage réalisé les 31 août et 1er septembre par internet auprès d'un échantillon de 1.000 personnes selon la méthode des quotas.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.