Renault : un candidat très inattendu pour remplacer Carlos Ghosn

Renault : un candidat très inattendu pour remplacer Carlos Ghosn©Wochit

6Medias, publié le mercredi 21 novembre 2018 à 14h32

C'est pour le moment Thierry Bolloré qui est aux commandes de Renault, après l'arrestation du PDG Carlos Ghosn au Japon pour soupçons de fraude fiscale. L'occasion pour quelques-uns de se voir pousser des ailes, comme un certain Bruno Gollnisch.

Il ne s'agit pas d'un homonyme mais bien de l'eurodéputé du Rassemblement national.

On le sait moins, mais il est aussi un petit actionnaire du groupe Renault, groupe dont il aimerait bien prendre la tête, comme il l'a révélé au Figaro. "Il faut une nouvelle gouvernance de l'entreprise, avec une meilleure représentation des actionnaires. (...) Il est temps que les petits actionnaires se fassent entendre!", explique au site du quotidien celui qui va demander par le biais d'une lettre l'organisation d'une "assemblée générale ordinaire" pour désigner un nouveau patron.



Son principal argument pour être élu : la lutte contre les "rétributions faramineuses des dirigeants, que leurs compétences, si larges soient-elles, ne justifient pas." Un combat pour le moins compliqué et l'acolyte de Jean-Marie Le Pen qui avait acheté 50 actions pour 3000 euros il y a quelques années le sait. "Je suis conscient que ma candidature a peu de chances d'aboutir. (...) Mais si on ne tentait que ce que l'on est sûr de réussir, on n'aurait pas découvert l'Amérique", ironise Bruno Gollnisch dans les colonnes du Figaro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.