Remontée de l'épidémie de Covid-19 : le port du masque étendu dans les Bouches-du-Rhône

Remontée de l'épidémie de Covid-19 : le port du masque étendu dans les Bouches-du-Rhône
Des passantes portant un masque dans le centre commercial "Les terrasses du port" à Marseille, le 20 juillet 2020.

, publié le samedi 15 août 2020 à 20h14

Le port du masque est obligatoire dans plusieurs villes des Bouches-du-Rhône, très fréquentées en cette période touristique. Une décision prise par la préfecture en raison de la remontée de l'épidémie.

Aix, Arles, Cassis, La Ciotat...

autant de destinations touristiques qu'il faudra découvrir masqué. Face à la remontée de l'épidémie, les Bouches-du-Rhône emploient la manière forte. L'obligation de porter le masque sera étendue dès dimanche 16 août à Marseille et dans plusieurs grandes villes et communes touristiques du département. La circulation de la Covid-19 y est "active", a annoncé le préfet samedi.


Déjà obligatoire depuis le 8 août dans certains quartiers de la deuxième ville de France, notamment autour du Vieux-Port, le port du masque sera étendu à l'ensemble des sept premiers arrondissements de la ville, les plus centraux, (qui en compte 16), a indiqué Pierre Dartout lors d'une conférence de presse.

"Le port du masque est étendu dans deux types de communes: les communes les plus importantes du département qui disposent d'un centre attractif et dense, il s'agit par exemple d'Aix-en-Provence, d'Arles, de Salon-de-Provence...", a expliqué le préfet.

"Nous avons aussi décidé que les communes les plus touristiques puissent faire l'objet d'une décision comparable. Il s'agit des communes de Cassis, La Ciotat, Carry-le-Rouet, Sausset-les-Pins, Saintes-Maries-de-la-Mer, Saint-Rémy-de-Provence et les Baux-de-Provence", a-t-il ajouté.

Des renforts de police pour les contrôles

Quatorze communes en tout sont concernées, et pour chacune "le périmètre a été délimité en accord avec les maires". L'obligation est aussi étendue "aux espaces extérieurs des centres commerciaux comme à Plan-de-Campagne", une vaste zone de magasins proche de Marseille.

Dès lundi, des renforts de police sont attendus sur l'ensemble du département, et 703 opérations de contrôle seront menées, a annoncé Denis Mauvais, directeur de cabinet du préfet de police, qui a ajouté que "des contraventions ont déjà été dressées à Marseille".
Le département, à l'instar de Paris, a dépassé cette semaine un "seuil d'alerte" selon le directeur adjoint de l'Agence régionale de santé.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.