Rémi Fraisse : l'indignation de son père

Rémi Fraisse : l'indignation de son père©Capture BFM TV

BFM TV, publié le mardi 09 janvier 2018 à 18h40

Les juges chargés de l'instruction sur la mort de Rémi Fraisse en octobre 2014 à Sivens, dans le Tarn, ont rendu ce mardi une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme, ayant tiré la grenade qui a tué le militant écologiste, a indiqué le parquet de Toulouse.

"L'ordonnance de non-lieu était inévitable car personne n'avait été mis en examen (dans cette affaire), donc ce n'est pas réellement une surprise", a indiqué l'avocat du gendarme Me Jean Tamalet."Par ailleurs, le réquisitoire définitif (du parquet de Toulouse) réclamait un non-lieu en insistant sur les fruits de l'instruction qui concluaient à un épouvantable accident", a-t-il ajouté.



Mais pour Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant, "la justice est aux ordres, la raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme". "C'est un verdict que l'on attend depuis plusieurs mois. Ce dossier était traité essentiellement à décharge des gendarmes. (...) Tout est fait pour enterrer cette affaire"

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
15 commentaires - Rémi Fraisse : l'indignation de son père
  • je crois qu'il faut retourner le problème "si des zadistes n'avaient pas occupé les lieux, la gendarmerie n'aurait pas eu à intervenir" conclusion la faute incombe aux zadistes d'avoir occupé un lieu qui ne leur appartenait pas et d'avoir voulu par la force faire leur loi. A leur place je ne me sentirais pas à l'aise avec l'affaire Rémy Fraisse et me sentirais coupable de son décès.

  • C'est malheureux mais s'il avait obéi aux gendarmes, il n'en serait pas là.

  • le role d'un pere c'est aussi d'eduquer ses enfants...

    tu as toi même des enfants je ne le pense pas car tu ne pourrais pas parler comme ça. On a beau éduquer ses enfants du mieux que l'on peut un jour ils nous échappent et là on ne décide plus de rien.

  • Quand on a des gosses, on les éduque à autre chose qu'à faire la révolution!

  • A vous lire, les citoyens devraient rester en charentaises devant leur télé regarder M. Drucker ou un match de foot avec bière et pizza. Heureusement qu'il y en a qui se bougent pour faire respecter la nature ET l'état de droit: ce barrage était ILLEGAL, faut-il le rappeler et là encore, ce sont des responsables politiques locaux qui se croyaient tout permis.
    Les veaux du Gal de Gaulle dans toute leur splendeur !