Rémi Fraisse : l'indignation de son père

Rémi Fraisse : l'indignation de son père©Capture BFM TV

BFM TV, publié le mardi 09 janvier 2018 à 18h40

Les juges chargés de l'instruction sur la mort de Rémi Fraisse en octobre 2014 à Sivens, dans le Tarn, ont rendu ce mardi une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme, ayant tiré la grenade qui a tué le militant écologiste, a indiqué le parquet de Toulouse.

"L'ordonnance de non-lieu était inévitable car personne n'avait été mis en examen (dans cette affaire), donc ce n'est pas réellement une surprise", a indiqué l'avocat du gendarme Me Jean Tamalet."Par ailleurs, le réquisitoire définitif (du parquet de Toulouse) réclamait un non-lieu en insistant sur les fruits de l'instruction qui concluaient à un épouvantable accident", a-t-il ajouté.



Mais pour Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant, "la justice est aux ordres, la raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme". "C'est un verdict que l'on attend depuis plusieurs mois. Ce dossier était traité essentiellement à décharge des gendarmes. (...) Tout est fait pour enterrer cette affaire"

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU