Régler ses factures chez le buraliste, c'est bientôt possible

Régler ses factures chez le buraliste, c'est bientôt possible
Une enseigne de bureau de tabac le 23 septembre 2019 à Montpellier.

, publié le mardi 18 février 2020 à 08h48

La Direction générale des finances publiques a autorisé 600 bureaux de tabac à proposer un service de règlement de factures. Si l'expérience est une réussite, elle pourrait être généralisée à l'été.

Dès le 24 février, il sera possible de régler de nombreuses factures du quotidien chez son buraliste, indique Le Parisien.

Frais de cantine, PV de stationnement, impôts locaux... les contribuables pourront s'en acquitter simplement.


Cette mesure répond à la volonté de la Direction générale des finances publiques de "multiplier les lieux de paiements et de se rapprocher du domicile des contribuables" tout en proposant "des horaires plus larges".

Le secret fiscal sera préservé, assure Philippe Coy, le président de la Confédération nationale des buralistes. "Sur la machine où vous scannez et payez habituellement votre ticket de Loto, vous pourrez scanner le code QR qui figurera sur votre facture ou votre feuille d'impôt et avoir accès à différents types de règlements, en carte ou en espèces." Sur chaque acte, l'État verse 1,50 euro au buraliste, qui y trouve une rémunération. 

2 millions de paiements attendus

Dans un premier temps, dix départements sont concernés par l'expérimentation : la Corrèze, les Côtes-d'Armor, la Corse du Sud, le Gard, la Loire, la Marne, l'Oise, la Haute-Saône, les Yvelines et le Vaucluse. 600 bureaux de tabac sont pour l'instant concernés. En avril, neuf départements vont rejoindre l'expérimentation. 

Un bilan sera tiré par Bercy à l'été prochain, qui vise 2 millions de paiements par an. En cas de réussite, le système pourrait être généralisé à plus de 6 000 bureaux de tabac.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.