Refus de sa défaite : Donald Trump "irresponsable", une idée partagée par Jean-Yves Le Drian

Refus de sa défaite : Donald Trump "irresponsable", une idée partagée par Jean-Yves Le Drian
Jean-Yves Le Drian le 16 novembre 2020 à Kehrsatz.

, publié le dimanche 22 novembre 2020 à 16h30

Le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a reconnu qu'il partageait l'avis de Joe Biden, estimant que le refus de la défaite de Donald Trump est "une incroyable irresponsabilité".

"Nous sommes dans une phase que Joe Biden dit être d'une 'incroyable irresponsabilité', et je partage ce propos de Joe Biden. Je constate que la déclaration de Joe Biden correspond à la réalité". Au micro du "Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI", le chef de la diplomatie française s'est libré à un rare commentaire sur les affaires intérieures américaines, dimanche 22 novembre.


Le ministre français a néanmoins dit croire en la "solidité de la démocratie américaine, qui sera au rendez-vous". Evoquant les "recours engagés par l'équipe de Donald Trump pour s'assurer, dans des Etats où les scores étaient un peu justes, s'il n'y avait pas eu mauvais comptage", Jean-Yves Le Drian a rappelé que ce type de démarche avait "déjà eu lieu", en Floride lors de l'élection américaine de 2000.


Mais "là où ça va devenir plus compliqué, c'est autour du 8 décembre, au moment où les Etats vont désigner les grands électeurs (...) et là on apprend qu'il y aurait des pressions pour ne pas reconnaître le résultat tel qu'il avait été acté", a souligné le ministre.

"Je n'ai pas à m'insérer dans la politique américaine"

"Je n'ai pas à m'insérer dans la politique américaine", a-t-il tempéré, en estimant que "les Américains sont suffisamment majeurs pour prendre leurs responsabilités à cet égard et je constate que Joe Biden l'a fait".  Le président américain élu a fustigé jeudi "l'incroyable irresponsabilité" de Donald Trump et ses "messages incroyablement préjudiciables envoyés au reste du monde sur le fonctionnement de la démocratie" en refusant de s'avouer battu.

Sur le plan des affaires étrangères, "je n'ai pas constaté de volonté de politique de terre brûlée" de la part de l'administration Trump, a par ailleurs souligné Jean-Yves Le Drian, après avoir rencontré il y a une semaine à Paris le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.


"Il n'empêche que sur quelque sujets il faut faire preuve d'une grande précaution", a-t-il prévenu, en évoquant notamment l'Irak, où Washington mène une coalition internationale contre le groupe Etat Islamique, et dont Washington menace de se retirer. "Ce qui serait difficile, c'est de constater dans les deux mois qui viennent que des postures de politique internationale soient prises par les Etats-Unis qui remettraient en cause des engagements collectifs", a-t-il conclu.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.