Réforme du code du travail : Jean-Luc Mélenchon admet avoir perdu une bataille face à Emmanuel Macron

Réforme du code du travail : Jean-Luc Mélenchon admet avoir perdu une bataille face à Emmanuel Macron
"Normalement l'avalanche devait avoir lieu. Elle n'a pas lieu", regrette le leader de la France insoumise (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 11h21

Le député de la France insoumise ne s'avoue pas vaincu pour autant et mise désormais sur la jeunesse.

"Pour l'instant c'est lui qui a le point. Il ne faut pas chercher à le cacher parce que si on raconte des histoires, il n'est pas crédible", admet Jean-Luc Mélenchon à propos de la mobilisation contre la réforme du code du travail.



"Normalement l'avalanche devait avoir lieu.

Elle n'a pas lieu", regrette le leader de la France Insoumise, qui souligne : "Nous avions un mécanisme de résistance sociale tel que le dur de la réforme libérale qui est passé sur l'Angleterre, l'Allemagne, et même le Portugal, l'Espagne, l'Italie, n'avait pas atteint la France".

"SI LA JEUNESSE SE MET EN MOUVEMENT, C'EST PARTI !"

"Monsieur Macron s'en est vanté dans son interview. Il a dit : 'J'y suis arrivé en cinq mois'. Bon, il y est arrivé", reconnaît encore Jean-Luc Mélenchon avant de prévenir : "Vous connaissez notre réplique, on lui a dit : 'Bonhomme, attends, ça n'est pas terminé'. On peut espérer reprendre le point".

C'est pourquoi il en appelle aujourd'hui à la jeunesse. "C'est clair que si la jeunesse se met en mouvement, ça y est, c'est parti".

Il y a quelques jours, le député des Bouches-du-Rhône avait dénoncé l'échec des syndicats. "Tout semble se dessiner pour une défaite du mouvement ouvrier traditionnel", avait-il regretté quelques jours avant une journée de mobilisation organisée par la seule CGT.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
154 commentaires - Réforme du code du travail : Jean-Luc Mélenchon admet avoir perdu une bataille face à Emmanuel Macron
  • quel regret pour melenchon, le plus riche de leur soutien admet sa défaite

  • Si la jeunesse se met en mouvement ce ne sera pas au coté d'un vieux de l'ancien système, un millionnaire qui vire brusquement révolutionnaire et écolo à 66 ans après 30 ans au PS de cumuls, et qui ne voyage qu'en classe affaires pendant que ses "camarades" sont en classe éco.

  • C'est vrai qu'il est très représentatif des ouvriers, lui le millionnaire !

    Ce n'est absolument pas un crime d'être riche. Ce qui est gênant dans le cas de Mélenchon, c'est qu'il n'a jamais travaillé, il ne connait pas le monde du travail, il est millionnaire et il se place en défenseur des ouvriers, il y a une incohérence quelque part !

  • avatar
    Taigalune  (privé) -

    Mais où sont donc les syndicats et toutes les personnes laborieuses et mécontentes.

  • En 2022 cet excelent orateur si il a pour objectif de faire gagner le MOUVEMENT de la France Insuomise aura passé l'âge de se présenter à la présidentielle devrait céder sa place à un jeune et brillant politique tel que Mr Adrien Quatennens qui a réellement toutes les qualités requises pour être présidentiable .

    ce n'est pas par ce que l'on crie fort que l'on est un bon orateur.
    on lui fait croire, car cela arrange LRM et comme il a un égo surdimensionné, il y a cru.
    et il ne suffit pas d'être jeune et brillant pour réussir en politique, tous ceux qui sortent de l'ENA le sont.

    berdo Nous sommes en 2017, et apparemment vous avez Internet. Alors, si vous ne connaissez pas "ce nouveau personnage", c'est que vous ne le voulez pas. ,Dommage pour vous, car de l'avis quasi général, à gauche, mais aussi à droite (même si c'est plutôt en "off")sauf à être de mauvaise foi, c'est ce qu'on appelle couramment "une pointure" Les gens du Nord qui l'ont élu l'ont compris depuis longtemps!