Réforme du code du travail : Jean-Luc Mélenchon admet avoir perdu une bataille face à Emmanuel Macron

Réforme du code du travail : Jean-Luc Mélenchon admet avoir perdu une bataille face à Emmanuel Macron
"Normalement l'avalanche devait avoir lieu. Elle n'a pas lieu", regrette le leader de la France insoumise (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 11h21

Le député de la France insoumise ne s'avoue pas vaincu pour autant et mise désormais sur la jeunesse.

"Pour l'instant c'est lui qui a le point. Il ne faut pas chercher à le cacher parce que si on raconte des histoires, il n'est pas crédible", admet Jean-Luc Mélenchon à propos de la mobilisation contre la réforme du code du travail.



"Normalement l'avalanche devait avoir lieu.

Elle n'a pas lieu", regrette le leader de la France Insoumise, qui souligne : "Nous avions un mécanisme de résistance sociale tel que le dur de la réforme libérale qui est passé sur l'Angleterre, l'Allemagne, et même le Portugal, l'Espagne, l'Italie, n'avait pas atteint la France".

"SI LA JEUNESSE SE MET EN MOUVEMENT, C'EST PARTI !"

"Monsieur Macron s'en est vanté dans son interview. Il a dit : 'J'y suis arrivé en cinq mois'. Bon, il y est arrivé", reconnaît encore Jean-Luc Mélenchon avant de prévenir : "Vous connaissez notre réplique, on lui a dit : 'Bonhomme, attends, ça n'est pas terminé'. On peut espérer reprendre le point".

C'est pourquoi il en appelle aujourd'hui à la jeunesse. "C'est clair que si la jeunesse se met en mouvement, ça y est, c'est parti".

Il y a quelques jours, le député des Bouches-du-Rhône avait dénoncé l'échec des syndicats. "Tout semble se dessiner pour une défaite du mouvement ouvrier traditionnel", avait-il regretté quelques jours avant une journée de mobilisation organisée par la seule CGT.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU