Réforme du baccalauréat : vers un grand oral dès 2021 ?

Réforme du baccalauréat : vers un grand oral dès 2021 ?

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 18 janvier 2018 à Paris.

Orange avec AFP, publié le mardi 23 janvier 2018 à 11h55

VIDÉO - La réforme du sacro-saint baccalauréat, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, va se dessiner ce mercredi 24 janvier. Parmi les propositions attendues, l'oral du baccalauréat nouvelle formule pourrait compter à hauteur de 15% dans la note finale de l'examen, selon plusieurs sources interrogées par l'AFP.

Plusieurs propositions ont déjà fuité, comme la suppression des séries du bac général.

Les élèves suivraient à la place des enseignements de tronc commun et des enseignements spécialisés, dont deux disciplines "majeures" et deux disciplines "mineures". Le bac serait "resserré" autour de six épreuves (comptant pour 60% de la note finale), le reste étant évalué par un contrôle continu (40% de la note du bac).

UN NON-ENSEIGNANT PRÉSENT ?

Une des grandes nouveautés sera la proposition d'un grand oral en fin d'année. Il compterait pour 15% de la note finale et serait donc finalement assez éloigné du "colloquio" italien, un temps évoqué par plusieurs médias, dont le coefficient est lui de 30%. Cet oral pourrait porter sur des matières interdisciplinaires, par exemple une majeure et une mineure. Il pourrait aussi être préparé de manière collective, même si l'épreuve serait passée individuellement. Deux professeurs du lycée des candidats et une personne extérieure le feraient passer.



"Valoriser l'oral était l'un des objectif de la mission Mathiot", souligne Claire Krepper, du syndicat SE-Unsa. Pierre Mathiot, ex-directeur de Sciences Po Lille, a été mandaté par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer pour réfléchir à la refonte de cet examen bicentenaire. "Les compétences orales sont importantes pour la réussite dans l'enseignement supérieure et l'insertion professionnelle", acquiesce-t-elle. "Mais il faudra que les enseignants aient vraiment du temps pour le préparer en amont".



Une exigence aussi soulignée par Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen-CFDT: "si on n'a pas le temps de le travailler en classe, on peut créer des inégalités". "Il faut un oral qui permette de valoriser les compétences acquises par les élèves, pas un oral copié sur ce qui se pratique dans les grandes écoles", prévient-elle aussi, en attendant de voir "ce que fera le ministre de cette proposition".

Après une nouvelle série de consultations avec les organisations syndicales, Jean-Michel Blanquer doit annoncer sa réforme vers la mi-février.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
94 commentaires - Réforme du baccalauréat : vers un grand oral dès 2021 ?
  • Michel Blanquer, enfin un excellent Ministre qui va remettre en place une véritable éducation nationale...

  • avatar
    titoz  (privé) -

    Ce qui est merveilleux en France, c'est que les jeunes ne savent plus lire, ni écrire, ni compter (d'après les études des savants), mais 80 pour cent obtiennent le bac.
    Que faut il en conclure?

    que le pays pratique la démagogie, qui flatte les parents dont tous les enfants sont de surdoués, selon eux, victimes de professeurs qui ne les comprennent pas.

  • O râle ! o désespoir ! o jeunesse mal mise ! les séances d'orthophonie préliminaires seront- elles au moins remboursées par la Sécurité Sociale ?

    Savoir placer sa voix et parler calmement lors d'un oral, ça se travaille. Première règle, sourire devant son miroir. Deuxième règle, tremper ses mains dans de l'eau froide. Troisième règle: se dire que celui qui vous interroge, il fait pipi et caca, comme vous. Ne riez pas, ça fonctionne.

    Pour les oraux (avec autres troubles encore plus dramatiques) avec l'anxiété d'anticipation (la peur d'avoir peur de ...) j'ai beaucoup mieux Remetstestongs :hélas pour l'industrie pharmaceutique un remède qui coûte presque rien, d'une innocuité totale et ...redoutablement efficace (et ...malheureusement pour moi :expérimenté .....45 ans !) .

    exact , remet tes tongs , l'oral existe pour juger du comportement de celui qui le passe, on considère que les connaissances ont été vérifiées à l'écris. Dans notre beau pays c'est la théorie qui prévalait avant qu'un idéologue démago ne fasse adopter le quota de 80 pour cent de réussite par classe d'age.

  • Pauvre Baccalauréat ! ! ! Tu en auras vu des vertes et des pas mûres ces dernières décennies avec tous ces Ministres de l'Education Nationalequi se sont succédé, et qui ont tous voulu laisser une trace de leurs passages en te massacrant, en ajoutant des matières, en en supprimant en rajoutant des options en en supprimant.
    Quand on voit qu'aujourd'hui un lycéen qui passe son bac peut avoir une note de 21/20 ! ! Non mais où va-t'on ? ? ?
    Un vieux prof de Physique-Chimie de mes années Lycée de 1965 à 1968, même sur un devoir rendu sans erreur, ne mettait jamais 20/20. Sa devise était las suivante, et à juste raison : " " La perfection n'est pas de ce monde " "

  • ils peuvent toujours " réformer " ce qu'ils veulent ..... d'un âne, vous n'en ferez pas un cheval de course !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]