Réforme des retraites : la grève RATP du 17 février s'annonce très suivie

Réforme des retraites : la grève RATP du 17 février s'annonce très suivie
La station RATP Saint-Lazare, à Paris, le 7 janvier 2020.

, publié le samedi 08 février 2020 à 08h35

Trois syndicats ont rejoint l'appel à la grève de l'Unsa-RATP et promettent une "journée morte" le 17 février pour protester contre la réforme des retraites.

La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Le pôle traction de l'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie des transports parisiens, a appelé jeudi 6 février à un "lundi noir dans les transports" d'Île-de-France le 17 février, jour de l'examen du projet de loi en séance à l'Assemblée nationale. Vendredi, trois autres syndicats l'ont rejoint.




Dans un communiqué commun, l'Unsa, SUD, FO et Solidaires ont appelé vendredi les agents à "se mettre en grève le 17 février", mais aussi à "se mobiliser le 20 février" pour manifester et participer "à toutes les actions interprofessionnelles organisées pour exprimer le rejet du projet gouvernemental".

Les quatre syndicats, qui représentent ensemble près de 50% des agents, "rappellent leur opposition ferme et déterminée à la mise en place du système de retraites par points". "Depuis le 5 décembre 2019, les assemblées générales de grévistes de la RATP se sont unanimement prononcées contre ce projet de loi, et en faveur de son retrait pur et simple", notent-ils.

Les agents de la RATP ont entamé leur grève contre la réforme des retraites le 5 décembre. Ils avaient voté le 17 janvier dans la plupart de leurs assemblées générales la suspension du mouvement de grève, afin de "reprendre des forces" avant de se mobiliser à nouveau le 24 janvier, jour de la présentation du projet de réforme en Conseil des ministres.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.