Redon : la rave-party évacuée par les forces de l'ordre

Redon : la rave-party évacuée par les forces de l'ordre
La rave-party a été évacuée par les forces de l'ordre

publié le samedi 19 juin 2021 à 19h10

Une rave-party illégale avait été organisée en hommage au jeune Steve, mort à Nantes il y a deux ans.

L'opération d'évacuation de la rave-party à Redon, en Ille-et-Vilaine, est "terminée", a annoncé samedi le préfet Emmanuel Berthier, se félicitant qu'elle se soit déroulée "sans anicroche".L'intervention avait été lancée peu après 17h00 pour "faire cesser la musique", a-t-il dit, indiquant qu'il y avait eu "une dizaine d'interpellations", six blessés légers parmi les forces de l'ordre et un blessé léger côté participant, en plus de ceux de la nuit.


Les forces de l'ordre ont eu recours à des gaz lacrymogènes pour faire partir les participants, a constaté un journaliste de l'AFP. Les autorités ont décidé de mettre fin au rassemblement qui se poursuivait avec de la musique après les affrontements de la nuit et malgré l'appel du préfet Emmanuel Berthier à quitter les lieux.


Deux participants et cinq gendarmes blessés
Par petits groupes, à pied ou en voiture, les teufeurs quittaient le site, selon un journaliste de l'AFP et les scènes musicales commençaient à être démontées. La gendarmerie a indiqué que du matériel avait été saisi.

"On a recours à l'illégalité parce qu'on n'a pas le choix", a dit Choé, commerciale de 22 ans, venue de Bordeaux, en quittant les lieux.

Au cours des heurts qui ont duré "sept heures", cinq gendarmes ont été blessés, dont deux ont été évacués à l'hôpital de Redon, et au moins deux participants ont également été touchés. Un jeune de 22 ans a "perdu une main", a précisé le préfet d'Ille-et-Vilaine. Une enquête a été "immédiatement diligentée par le parquet de Rennes" sur les circonstances de "ce dramatique accident", a-t-il dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.