Reconfinement : quelle attestation pour les trois nouveaux départements concernés ?

Reconfinement : quelle attestation pour les trois nouveaux départements concernés ?©Panoramic

publié le jeudi 25 mars 2021 à 19h50

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi 25 mars le reconfinement de trois nouveaux départements : l'Aube, la Nièvre et le Rhône. Ils rejoignent les 16 départements déjà concernés par les mesures de freinage de l'épidémie depuis l'annonce du Premier ministre, le 18 mars. 

En conférence de presse jeudi 25 mars, Olivier Véran l'a confirmé : l'Aude, la Nièvre et le Rhône sont les trois nouveaux départements concernés par le reconfinement.

Ils devront, a priori, se conformer aux mêmes mesures de freinage renforcée que les 16 autres départements déjà confinés depuis le discours de Jean Castex, le 18 mars. Et qui dit confinement, dit attestations pour sortir en journée sauf pour "les déplacements liés soit à la promenade, soit à l'activité physique individuelle des personnes", précise le ministère de l'Intérieur. Dans ce cas de figure, un justificatif de domicile ou une pièce d'identité sur laquelle figure l'adresse de résidence suffit. Pour les autres motifs de sortie, telles que des achats ou un rendez-vous médical, qui peuvent vous emmener à plus de 10 km de chez vous, l'attestation pour les déplacements dérogatoires est disponible sur le site du ministère de l'Intérieur et sur l'application TousAntiCovid.


Le soir, peu importe que vous vous trouviez dans un territoire confiné ou pas, tout le monde reste logé à la même enseigne : pour toutes les sorties entre 19 heures et 6 heures du matin, une attestation de couvre-feu doit impérativement être remplie. Huit motifs sont prévus, et il n'est plus possible de se balader ou de faire du sport, peu importe la distance. Les contrevenants risquent toujours une amende de 135 euros. Cette attestation est également disponible sur le site du ministère de l'Intérieur et sur l'application TousAntiCovid.

Comme en mars ou en novembre 2020, une nouvelle attestation de confinement avait initialement été mise en ligne dans la matinée du samedi 20 mars. Cette dernière faisait deux pages et rassemblait quinze justifications différentes : activité professionnelle, examens médicaux, motifs impérieux, handicap, convocation judiciaire, animaux de compagnie, déménagement ou encore achats. Mais de vives critiques n'avaient pas tardé à pleuvoir, en raison de la complexité du document. Par la suite, le gouvernement a décidé d'y renoncer, avant de publier une version simplifiée, celle actuellement en vigueur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.