Reconfinement national : qu'en est-il de la pratique sportive ?

Reconfinement national : qu'en est-il de la pratique sportive ? ©Panoramic

publié le samedi 03 avril 2021 à 15h15

Malgré les mesures de confinement instaurées dans le pays, il sera toujours possible de pratiquer une activité sportive. Cependant, il faudra respecter plusieurs consignes.

L'annonce mercredi 31 mars au soir, par Emmanuel Macron, d'un reconfinement national à compter du samedi 3 avril, a provoqué l'inquiétude des amateurs d'activités sportives.

Finalement, le ministère des Sports a fait savoir, ce jeudi 1er avril, que les mesures prises depuis quinze jours, dans les premiers départements reconfinés, étaient confirmées et élargies. Plus de détails ont finalement été communiqués par le gouvernement ce samedi 3 avril. Les mesures entreront en vigueur dans la nuit de samedi à dimanche, à partir de minuit.



Et bonne nouvelle pour les plus sportifs : contrairement à d'autres activités, la pratique d'un sport, est préservée. Celle-ci est, en effet, considérée comme une nécessité, en raison de son impact positif sur le bien-être physique et psychique de ses adeptes. On vous explique tout.

Pour les adultes

Si la pratique individuelle reste donc possible en extérieur, dans l'espace public ou les équipements sportifs de plein air, elle doit se faire dans un rayon de 10 kilomètres du domicile, dans le respect du couvre-feu, autrement dit entre 6h et 19h, mais sans durée limitée. N'oubliez pas, également, d'avoir un justificatif de domicile en poche.

Pour les enfants et adolescents

Parce que le gouvernement estime que la pratique d'une activité sportive est indispensable pour les jeunes, la pratique en extérieur reste autorisée à l'ensemble des mineurs, dans le respect des mesures barrières, qu'elle ait lieu dans l'espace public ou les équipements sportifs de plein air. En revanche, comme pour leurs aînés, cette pratique est soumise au respect du couvre-feu, dans toute la France, et à celui de la limitation fixée à 10 kilomètres.

Pour les personnes dites « prioritaires »

Dans cette appellation, le gouvernement englobe les sportifs de haut niveau, les sportifs professionnels, les personnes qui bénéficient d'une formation professionnelle, celles en situation de handicap, ou encore, les citoyens qui bénéficient d'une prescription d'activité physique adaptée. Toutes ces personnes sont donc autorisées à utiliser l'ensemble des équipements sportifs mis à leur disposition, qu'ils soient en intérieur ou extérieur. Attention, comme c'est déjà le cas, seuls les sportifs professionnels et de haut-niveau, ainsi que les personnes en formation professionnelle, à l'instar des structures d'encadrement où elles s'entraînent, seront autorisées à déroger au couvre-feu.

Pour les éducateurs sportifs

Ces derniers, du fait de leur profession, conservent également leur autorisation à ne pas respecter le couvre-feu. Mais cette autorisation se limite à l'encadrement de sportifs professionnels, sportifs de haut niveau et personnes en formation professionnelle. Autrement dit, s'ils devaient accompagner d'autres publics, ces activités devraient être effectuées dans le respect du couvre-feu. Quid des coachs privés ? Ces derniers sont eux aussi autorisés à poursuivre leur activité professionnelle, mais uniquement en extérieur, et dans le respect des horaires de couvre-feu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.