Reconfinement : les taxis parisiens déplorent une forte baisse de leur activité

Reconfinement : les taxis parisiens déplorent une forte baisse de leur activité
Photo d'illustration

, publié le dimanche 08 novembre 2020 à 17h59

Un chauffeur de taxi dans les colonnes du Parisien ce dimanche 8 novembre déplore une baisse de 80% d'activités avec ce nouveau confinement.

En toute logique, les restrictions de circulation affectent les chauffeurs de taxi. Selon le témoignage de l'un d'entre eux auprès du Parisien ce dimanche 8 novembre, ils enregistrent "moins 80% d'activités" depuis la mise en place de ce nouveau confinement, il y a une dizaine de jours.



"C'était moins 20 % avec le couvre-feu", ajoute ce chauffeur de taxi.

"Nos clients sont des touristes, des touristes d'affaires et tous ceux qui rentraient d'un théâtre, d'un cinéma ou encore d'un aéroport. Tous ces lieux ont fermé ou presque, il n'y a plus personne. Alors, nous n'avons plus de clients", déplore-t-il.

Derniers espoirs des chauffeurs de taxi : les gares. "Mais la SNCF a annoncé qu'elle ne fera circuler que 30 % des trains", regrette ce même témoignage, toujours dans les colonnes du Parisien.

"J'ai fait deux courses et gagné 30 euros", se lamente un autre, après une journée de travail de 10h. Le journal précise qu'avant la crise sanitaire, il gagnait entre 150 et 250 euros par jour.

Un confinement moins strict qu'au printemps

Selon les chiffres, les Français se déplacent néanmoins plus durant ce confinement qu'à celui du printemps dernier, beaucoup plus strict. Les utilisateurs de l'application routière Waze ont réduit leurs distances parcourues de 30% le 3 novembre. Début avril, la baisse était bien plus importante, de l'ordre de 80 à 90%.

Selon les données de la Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef), la baisse du trafic est de 30% cette semaine, contre 80% pendant le premier confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.