Reconfinement : "Le télétravail n'est pas une option", prévient Elisabeth Borne

Reconfinement : "Le télétravail n'est pas une option", prévient Elisabeth Borne
Elisabeth Borne, le 29 octobre 2020, à Paris

, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 19h25

La ministre du Travail a dévoilé le plan du gouvernement pour maintenir l'activité économique, indiquant que le travail à distance doit être la règle en entreprise dans toutes les situations qui le permettent.

Quelques heures avant l'entrée en vigueur du deuxième confinement national face à l'épidémie de Covid-19, Elisabeth Borne a apporté des précisions sur les modalités de la poursuite du travail en entreprise, que l'exécutif a appelé de ses voeux. Dans les cas qui le permettent, le télétravail est une "obligation" et "pas une option", a t-elle déclaré à l'occasion de la conférence de presse du gouvernement, dirigée par Jean Castex, jeudi 29 octobre.

"Nous devons tout faire de connaitre une chute de l'activité économique aussi brutale qu'au printemps dernier.

Tous ceux dont les activités ne sont pas contraintes de fermer doivent continuer à travailler", a t-elle d'abord indiqué.

"Dans la situation actuelle, nous devons encore réduire les interactions sociales et les déplacements. Dans toutes les entreprises, les travailleurs, salariés comme indépendants, dont les activités peuvent être exercées à distance, doivent télétravailler. Le télétravail n'est pas une option. Cette obligation sera inscrite dans la nouvelle version du protocole national en entreprise", a t-elle encore prévenu.

"Ce confinement est un coup dur pour toutes les entreprises qui vont être fermées à compter de demain (vendredi). Je pense en particulier aux 200.000 commerces qui vont être obligés de fermer. Nous voulons leur dire que le soutien économique de l'Etat sera encore plus fort que lors du premier confinement", a pour sa part déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.