Reconfinement : des élèves déplorent le non-respect de la distanciation physique dans les lycées

Reconfinement : des élèves déplorent le non-respect de la distanciation physique dans les lycées
Photo d'illustration
A lire aussi

publié le lundi 02 novembre 2020 à 17h20

Ce lundi 2 novembre, les élèves ont fait leur rentrée, en plein reconfinement. Sur les réseaux sociaux, certains ont témoigné de la difficulté à respecter les gestes barrières, alors que la propagation du virus continue d'inquiéter.

C'est la rentrée, premier jour d'école de ce reconfinement ce lundi 2 novembre.

Et difficile de respecter les gestes barrières. En effet, comme l'a repéré BFMTV, certains élèves se plaignent sur les réseaux sociaux des lycées bondés, alors que la propagation du Covid-19 inquiète toujours. Dans les photos et vidéos postées, on y voit des lycéens masqués, mais agglutinés dans les couloirs, sous les préaux, dans les cantines.



"Bonjour Jean-Michel Blanquer, nous savons bien que vous n'avez jamais été élève ou enseignant dans une école, un collège ou un lycée publics. Mais pour info, ça ressemble à ça en terme de densité. On peut avoir un vrai protocole maintenant ?", a écrit le collectif Les Stylos Rouges sur Twitter ce lundi.


"Super le renforcement du protocole sanitaire dans les lycées", a déploré un internaute. "Surtout laissez les lycées et collèges ouverts. Bon courage aux enseignants pour cette rentrée. Castex ne voit que les petits commerces qui reçoivent 2 à 3 personnes", a regretté un autre.




Un nouveau protocole sanitaire dans les établissements

Jeudi 29 octobre, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a précisé le nouveau protocole sanitaire dans les établissements, lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre Jean Castex. Ce protocole prévoit une limitation du brassage des élèves avec des arrivées et départs étalés dans le temps, des "déplacements limités au maximum", ou encore des récréations "par groupes". Dans le second degré, "une seule salle sera attribuée à chaque classe, dans la mesure du possible".

La restauration scolaire sera "maintenue pour des raisons sociales", en veillant à espacer les élèves d'un même groupe d'un mètre, "autant que possible". "L'aération et la ventilation des classes seront également renforcées, comme la désinfection des locaux et des matériels et le nettoyage", a encore expliqué Jean-Michel Blanquer.

Des difficultés dans les cantines de 60% des établissements

Néanmoins, la distanciation physique reste dans les faits difficile à appliquer dans les établissements, notamment dans les services de restauration. Invitée sur l'antenne d'Europe 1 ce lundi, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a prévenu que "60% des cantines ne pourraient pas, avec trois services comme aujourd'hui, accepter l'ensemble des enfants en respectant le protocole". Puis de continuer : "Il falloir qu'on adapte nos procédures, qu'on fasse quatre services."

Et malgré ces mises en place, "il restera un tiers des lycées dans lesquels on sera obligé de faire des demi-jauges de cantine avec des plateaux-repas froids un jour sur deux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.