Rebondissement dans l'affaire Daval ?

Rebondissement dans l'affaire Daval ?

, publié le dimanche 03 mars 2019 à 17h50

Alors que la maison du couple Daval était placée sous scellés depuis le début de l'enquête sur la mort de la jeune femme, ceux-ci ont été brisés ce dimanche, révèle Le Parisien. C'est une voisine qui a prévenu les gendarmes.

Cette effraction a-t-elle de quoi relancer l'enquête sur la mort d'Alexia Daval ? Ce dimanche matin, un peu avant midi, l'ancien domicile d'Alexia et de Jonathann Daval a reçu une petite visite croit savoir Le Parisien. Sous scellés judiciaires depuis le début de l'enquête, ces derniers ont été brisés à Gray-la-ville (Haute-Saône). C'est une source proche de l'enquête, citée par Le Parisien, qui le confirme : "Les scellés posés sur la porte par la gendarmerie dans le cadre de l'homicide de la jeune femme ont été brisés". Selon les techniques de l'identification criminelle du groupement de Haute-Saône, des traces ont été relevées sur place, sans pour autant assurer qu'il y avait eu vol ou destruction.

Traces ADN ?

Dans la foulée, des prélèvements ADN ont été effectués afin de recueillir d'autres éléments crédibles.
Jonathann Daval a d'abord avoué le meurtre de sa femme en janvier 2018 après avoir signalé sa disparition en octobre 2017. Puis il était revenu sur ses aveux six mois plus tard, plaidant le complot familial. En décembre 2018, il avait de nouveau avoué, niant une nouvelle fois avoir calciné le corps dans un bois près de Gray.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.