Rambouillet : deux disparitions inquiétantes à quelques jours d'intervalle

Rambouillet : deux disparitions inquiétantes à quelques jours d'intervalle

Un homme et une femme de 24 ans sont activement recherchés par la gendarmerie des Yvelines (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 20 février 2017 à 10h13

La gendarmerie des Yvelines a lancé un appel à témoins après les disparitions inquiétantes d'un homme et d'une femme de 24 ans à quelques jours d'intervalle dans le secteur de Rambouillet. Les enquêteurs n'ont pour l'heure établi aucun lien entre les deux disparitions.

Selon les premiers éléments de l'enquête recueillis par Le Parisien, le jeune homme recherché, Martin Isimat Mirin, "souffrirait de troubles bipolaires".

Sa disparition a été signalée par sa mère vendredi soir, vers 19 heures. Sa voiture a été retrouvée devant un camp militaire en limite de Poigny-la-Forêt. Il est décrit comme un jeune homme "athlétique" d'1m85 pour 85 kg. Il est vêtu d'une doudoune noire, d'un sweet foncé à capuche et d'un pantalon bordeaux.


Une jeune étudiante en beaux-arts du même âge, Mona Dumoulin-Minguet, est également recherchée. Sa famille est sans nouvelles depuis le mardi 14 février et a signalé sa disparition jeudi. La jeune femme est domiciliée à Montigny-le-Bretonneux, entre Rambouillet et Versailles. "Le téléphone de Mona a été localisé pour la dernière fois à Rambouillet mardi soir. Nous avons signalé sa disparition au commissariat de Guyancourt", explique sa mère "effondrée" au Parisien. "Comme elle est majeure, c'est très compliqué. Mais partir comme ça, sans donner de nouvelles, ce n'est absolument pas dans ses habitudes".


D'IMPORTANTS MOYENS DÉPLOYÉS

Sa fille a de "longs cheveux châtains, des yeux marrons" et mesure 1m65. Elle a quitté le domicile familial avec un "manteau ample moutarde et un sac à dos marron", et se serait rendue à une free party lancée via les réseaux sociaux. "Le téléphone de cette jeune femme borne toujours à Rambouillet. Il est allumé, mais pas utilisé", rapporte au quotidien une source proche du dossier. "Deux jeunes du même âge qui disparaissent dans le même secteur en l'espace de quelques jours, ça interroge quand-même", commente un proche de Mona.


Trente pompiers, une vingtaine de militaires, un hélicoptère, des effectifs du poste à cheval, des chiens pisteurs... D'importants moyens ont été déployés dans le secteur de Rambouillet pour retrouver les deux disparus.
"Les deux tiers de la compagnie ont été mobilisés aux cours de ces dernières 48 heures", a expliqué un enquêteur au quotidien". C'est la procédure en vigueur dans le cadre d'une disparition jugée inquiétante". La gendarmerie des Yvelines invite toute personne ayant des informations utiles à contacter le 17 ou la brigade de Rambouillet au 01.61.08.61.50.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - Rambouillet : deux disparitions inquiétantes à quelques jours d'intervalle
  • Malheureusement ils ne sont pas les premiers à partir de France. Espérons qu'ils seront arrêtés en Turquie avant de passer la frontière.

  • En espérant une bonne nouvelle pour ses 2 personnes (je doute)
    Par contre , attention car il souffre de troubles bipolaires , chose qui doit être vraiment chiant car ils ne savent pas trop ce qu'ils font .

  • les parents doivent être super inquiets, et j'espère que ces jeunes vont donner signe de vie, c'est ce qui me trouble toujours lorsqu'ils sont retrouvés, j'en suis ravie certes, mais cela m'interpelle toujours, ils ne sont pas s'en savoir qu'on les recherche et l'inquiétude de leur famille, et hop qqfois ils réaparaissent...

  • Pourquoi les rechercher puisqu'ils sont majeurs ???

    J'espère que vous n'avez pas d'enfants!!!!! Majeurs ou non ils restents nos enfants et normal de paniquer....

  • Comment se fait il que les jeunes ne savent sortir qu'en répondant à des free party sur Internet et partent retrouver des gens qu'ils n'ont jamais vus
    Dans ntre temps, on avait des potes, on faisait des boums chez les uns ou les autres, on s'amusait super bien et c'était moins dangereux
    Internet a du bon, mais beaucoup de mauvais