Radouane Lakdim avait été convoqué par la DGSI pour être entendu prochainement

Radouane Lakdim avait été convoqué par la DGSI pour être entendu prochainement
Le siège de la DGSI, à Levallois-Perret.

Orange avec AFP, publié le mardi 27 mars 2018 à 08h24

Le terroriste de l'Aude était suivi depuis 2014 par les services de renseignements, qui avaient décidé de le rencontrer, révèle RTL.



Une lettre de convocation avait été envoyée à Radouane Lakdim pour que les agents de la DGSI puissent l'évaluer de visu, affirme la radio mardi 27 mars.

Le jihadiste qui a assassiné quatre personnes dans l'Aude le 23 mars dans des attaques jihadistes, faisait toujours l'objet d'un "suivi effectif" par les services de renseignement en mars, avait déjà indiqué le procureur de Paris, François Molins.

Suivi de près depuis 2014

Fiché "S" (pour "sûreté de l'Etat") depuis 2014, Lakdim était inscrit "depuis novembre 2015 au Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) en raison de ses liens supposés avec la mouvance salafiste locale", a précisé le procureur de Paris.

"Il faisait l'objet de la part des services de renseignement d'un suivi effectif toujours en cours en mars 2018, mais qui n'avait pas permis, je le répète, de mettre en évidence des signes précurseurs d'un passage à l'acte, ni des velléités de départ sur la zone irako-syrienne", a ajouté le procureur.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU