Radicalisation des employés d'Air France : "des rumeurs infondées"

Radicalisation des employés d'Air France : "des rumeurs infondées"

Des avions d'Air France sur le tarmac de Roissy.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 22h40

Pannes, sabotages, comportements douteux... Le Canard Enchaîné révèle dans son édition du mercredi 5 octobre les difficultés rencontrées par la compagnie Air France a surveiller son personnel radicalisé.

Pas d'incidents graves pour l'instant, mais plusieurs événements qui inquiètent les dirigeants de la compagnie ainsi que les services de renseignements. "Concernant Air France, nous avons constaté plusieurs anomalies avant le départ de vols commerciaux, commente un fonctionnaire du renseignement pour l'hebdomadaire. Elles s'apparentent à des tentatives de sabordage". Il ajoute qu'actuellement, une dizaine d'employés du groupe a été placée sous surveillance.

La compagnie dément. Dans un communiqué cité par plusieurs médias publié ce mercredi, Air France dénonce "des rumeurs infondées" et "de fausses informations". "Aucun acte de malveillance sur un vol commercial Air France n'a jamais été confirmé ni même identifié comme tel", se défend la compagnie.

DES "SIGNAUX FAIBLES"

Selon le Canard Enchaîné, Air France a porté plainte après la découverte du tag "Allah Akbar" sur plusieurs trappes de remplissage de kérosène. Une quarantaine d'avions était concernée, affirme le journal satirique. Il recense également des avaries sur des moteurs relais, qui contrôlent les réacteurs depuis le cockpit. Une panne qui, à chaque fois, a pu être détectée avant les vols. Le coupable ? Un converti, employé d'Air France qui a été localisé au Yémen. Deux autres salariés sont eux soupçonnés d'avoir saboté des toboggans d'évacuation destinés aux aéronefs d'Air France. Le Canard Enchaîné précise que faute de preuves, les deux techniciens ont été replacés sur des postes moins sensibles.

Les services de renseignements ont également recensé plusieurs "signaux faibles", des événements sans conséquence grave mais inquiétants. Des consignes de sécurité ont été transmises à plusieurs reprises en arabe dans des appareils effectuant la liaison Paris Amsterdam. Lors d'un vol New York - Tel Aviv qui transitait par Paris, Israël avait été rayé de la carte, remplacé par la bande de Gaza. Une autre fois, c'est le Maroc qui n'existait plus, changé en "Khalifa". Enfin, un agent de piste de Roissy a refusé de faire atterrir un avion car le pilote était une femme.

DES SOUS-TRAITANTS SANS SURVEILLANCE

Pour les services de Renseignements, surveiller l'ensemble des salariés qui évoluent sur la zone aéroportuaire de Roissy est un véritable casse-tête. "On doit surveiller 90 000 salariés dans 900 entreprises ! La tâche est considérable", lâche un gradé du Renseignement au Canard Enchaîné. Tous sont surveillés de près, notamment par la trentaine d'agents du Renseignement dépêchée sur le site au printemps. Ces derniers mois, pas moins de 73 badges ont été retirés par le préfet chargé de la sécurité de la zone, rapporte l'hebdomadaire. Autre faille dans la sécurité : les entreprises sous-traitantes qui ne sont pas situées dans la zone aéroportuaire. Pour leur personnel, pas de surveillance accrue. Mais des risques accrus ?

Air France précise dans son communiqué que les faits évoqués par le Canard Enchaîné "ne sont pas conformes à la réalité".

 
347 commentaires - Radicalisation des employés d'Air France : "des rumeurs infondées"
  • chuuuut , pas d amalgame
    surement des gaulois

  • on oblige à embaucher certains, parce qu'ils sont arabes, pas pour leur compétence et leur droiture, et voilà le résultat : on laisse passer le terrorisme, c'est "normal", on est en France !!! pendant al guerre de 40, on n'aurait pas embauché des allemands !!! Français , réveillez-vous !!!!

  • Vaut mieux démentir sinon moins de voyageurs et la panique s'installe.

  • et le mediateur pour les remboursement greve AIR FRANCE DE CET 2T2 ?IL EST OU,,,, y avait pas assez d'avions pour les jo et ministres pour deplacer le vol des clients fidèles julie rochais et Jessy chimene de cinq jours alors que l'hotesse s'accaparrait ses vols a 30 euros pour douze personnes dans l'avion

  • C'est parce que notre pays est trop " démocratique " que les terroristes qui eux ne le sont pas, en profitent . Et puis , il faut arrêter de balancer à toute antenne ( radio ou télé ) , des slogans qui vantent notre " fierté française " . Ex. : Les valeurs de la France , France pays des libertés , France pays des droits de l'homme , etc ... A force de donner des leçons de démocratie au monde entier , on finit par se faire mépriser . Et je suis sûr que bon nombre de pays étrangers finissent par penser ( mais sans le proclamer , eux ) : " c'est bien fait ce qui leur arrive " .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]