Quiriny - Fake news et sueurs froides

Quiriny - Fake news et sueurs froides©LEPOINT

LEPOINT, publié le lundi 11 juin 2018 à 16h51

L'écrivain belge a suivi les débats parlementaires sur la loi concernant les « fausses nouvelles ». Selon lui, ces textes ne sont « ni faits ni à faire ».

Ce week-end, ayant envie d'une lecture anxiogène, j'ai hésité entre la nouvelle traduction de 1984 par Josée Kamoun et le compte rendu des débats à l'Assemblée sur les propositions de loi anti-fake news. J'ai choisi les débats, je n'ai pas été déçu. Tout fait froid dans le dos dans cette affaire, depuis les conditions déplorables de la discussion (heure tardive, hémicycle aux trois quarts vide, débats dirigés à marche forcée et atmosphère crispée - les échanges à l'Assemblée ont depuis été ajournés) jusqu'au contenu des textes, mal pensés, mal écrits, bourrés de fuites comme une plomberie mal

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.