Qui sont les 54 personnes qui touchent une pension liée au régime nazi en France ?

Qui sont les 54 personnes qui touchent une pension liée au régime nazi en France ?
(Photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le mardi 05 mars 2019 à 12h30

Contacté par Franceinfo, le ministère local de la Sarre révèle ce mardi 5 mars que "27 blessés (de guerre), 21 veuves et six orphelins"  composent les 54 personnes qui "perçoivent des prestations de l'Office national des affaires sociales". Des chiffres confirmés à la station par la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq.

Le 19 février dernier, les députés belges ont voté une résolution visant à mettre fin au versement par l'Allemagne à des pensions au titre de la guerre de 1939-45, accordées selon eux à des collaborateurs belges du régime nazi.

L'affaire fait depuis grand bruit, 2.000 personnes étant concernées au total dans le monde, dont 54 en France, en vertu d'une loi allemande de 1951 qui permet aux victimes de guerre allemandes de toucher une retraite complémentaire.

"Nous n'avions pas connaissance de cette pension. Sitôt informée, je me suis tournée vers les autorités allemandes pour en savoir plus, sur cette loi, sur ses critères de versement etc.", avait assuré le 27 février la secrétaire d'État auprès de la ministre française des Armées Geneviève Darrieussecq, dans une déclaration écrite à l'AFP.

La loi de 1951 ne concerne "que des victimes de guerre" et exclut des versements à "une personne qui aurait commis un crime de guerre", relevait-elle elle toutefois. "Et les autorités allemandes nous disent aussi qu'il n'y a pas de cas de collaborateurs volontaires" parmi les bénéficiaires", avait-elle ajouté, en soulignant que "chaque demande est soumise à vérification".

Contacté par Europe 1, le ministère du Travail allemand refusait la semaine dernière de livrer les noms des bénéficiaires et renvoyait aux Länder, chargés du versement de ces pensions. "Pour les 54 Français concernés, c'est la Sarre qui paie", assurait la radio. Contacté par Franceinfo, le ministère local de la Sarre révèle ce mardi 5 mars que "27 blessés (de guerre), 21 veuves et six orphelins"  composent les 54 personnes qui "perçoivent des prestations de l'Office national des affaires sociales". Des chiffres confirmés à la station par Geneviève Darrieussecq.

Il s'agit "à la fois d'Allemands résidant en France et de citoyens français", a précisé l'exécutif de la Sarre.


Depuis 2008, la loi permet aux Länder allemands qui versent ces retraites de les suspendre. Mais cette possibilité a été peu utilisée, selon des données de 2017 du gouvernement fédéral allemand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.