Quatre Français sur dix ne sont pas retournés dans un lieu culturel cet été

Quatre Français sur dix ne sont pas retournés dans un lieu culturel cet été
(illustration)

publié le mercredi 27 octobre 2021 à 14h45

L'incertitude liée à la crise sanitaire a refroidi les envies de culture d'une grande partie de la population.

Près de 40% des Français ne sont pas retournés dans un lieu culturel cet été, selon un sondage commandé par le ministère de la Culture pour évaluer l'impact de la crise sanitaire sur les sorties. Les résultats du rapport, réalisé par l'institut Harris Interactive et publié mercredi, restent indicatifs, le sondage ayant été mené entre le 31 août et le 3 septembre 2021, soit avant même la rentrée culturelle.

"C'était à une période pendant laquelle la quatrième vague était encore très présente dans les esprits et donc dans les comportements, on ne savait pas si la rentrée scolaire allait se faire dans des conditions normales", a précisé Arnaud Roffignon, directeur-adjoint du cabinet, mercredi 27 octobre.


Parmi les 88% des Français qui se rendaient dans un lieu culturel au cours d'une année normale, 61% ont affirmé y être retournés au moins une fois depuis l'introduction du pass sanitaire le 21 juillet et 39% n'y sont pas du tout retournés. Dans le détail, seuls 25% des Français ont assisté à du spectacle vivant (concert, théâtre, danse ou cirque), 31% ont visité une exposition ou un musée et 41% sont allés au cinéma.

Dans les mois à venir, 30% des personnes interrogées ont affirmé que leur fréquentation des lieux culturels allait probablement être moindre qu'avant la pandémie, selon ce sondage réalisé sur un échantillon de 3.025 Français âgés de 18 et plus. Autres impacts: 54% ont affirmé craindre encore les lieux très fréquentés à cause du risque d'attraper ou de transmettre le Covid, tandis que 46% ont pris l'habitude d'utiliser des moyens numériques pour accéder aux contenus culturels (films, expos, concerts, etc). Quant au pass sanitaire, 25% des répondants ont indiqué qu'il s'agissait d'un frein potentiel à une sortie culturelle. Une seconde étude sera réalisée en décembre.

Arnaud Roffignon a indiqué qu'actuellement, "on connait un certain attentisme sans qu'il y ait de tendance générale", même s'il est avéré que le spectacle vivant notamment est touché avec "des logiques d'abonnement remises en question".  Le directeur de l'Opéra de Paris Alexander Neef a récemment indiqué au site Forum Opera que les abonnements de cette prestigieuse institution avaient chuté de 45%. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait évoqué il y a une semaine une situation "contrastée ou en demie-teinte", tout en affirmant qu'une reprise "commençait à s'amorcer".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.