Quand un paysan ouvre le premier cabaret à la ferme de France pour sauver son exploitation

Quand un paysan ouvre le premier cabaret à la ferme de France pour sauver son exploitation©CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2

franceinfo, publié le samedi 27 janvier 2018 à 17h57

David Caumette, 35 ans, est le dernier éleveur bovin à Garrigues, dans le Tarn. Tous les autres ont abandonné le métier, de moins en moins rentable avec la crise du lait qui perdure. Pour ne pas disparaître à son tour, après avoir créé une boucherie sur son exploitation, il a ouvert le premier cabaret à la ferme de France en septembre 2015 : Les Folies fermières.

Un samedi sur deux, ce jeune paysan devenu patron de music-hall est rejoint par d'autres agriculteurs de la région, qui servent directement leurs produits aux clients lors de la soirée. Et quatorze personnes ont déjà été embauchées pour produire un grand spectacle mêlant French cancan, magie, chant et danseuses autour d'un repas composé des produits du terroir.

"Ce veau du Lauragais n'a pas fait le tour du…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Quand un paysan ouvre le premier cabaret à la ferme de France pour sauver son exploitation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]