Quadruple meurtre dans la Sarthe en 1994: Dany Leprince obtient de nouvelles investigations

Quadruple meurtre dans la Sarthe en 1994: Dany Leprince obtient de nouvelles investigations
Dany Leprince, condamné en 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité pour un quadruple meurtre familial, le 19 octobre 2012 à Marmande
A lire aussi

publié le vendredi 28 mai 2021 à 19h00

La Cour de révision a accepté jeudi les nouvelles investigations réclamées par Dany Leprince, qui demande la révision de sa condamnation à perpétuité pour les meurtres qu'il conteste de son frère, sa belle-sœur et deux nièces en 1994 dans la Sarthe, a annoncé vendredi son avocat à l'AFP.

La commission d'instruction de la Cour ordonne "la réalisation d'investigations techniques (expertises génétiques et biologiques des bols alimentaires), notamment au regard de l'évolution des connaissances et des techniques de recherches et comparaisons génétiques". 

Ce supplément d'information intervient en réponse à la requête déposée le 1er mars par Dany Leprince, 64 ans, en vue d'obtenir un second procès et un acquittement.

Une précédente requête du condamné avait déjà débouché en 2006 sur la reprise des investigations, mais à leur issue la Cour de révision avait refusé en 2011 la tenue d'un nouveau procès.

"Cette décision est un rebondissement important dans le combat que mène Dany Leprince pour faire reconnaitre son innocence", s'est félicité Me Olivier Morice, son avocat avec Me Missiva Chermak-Felonneau.

"Elle témoigne d'ores et déjà de l'intérêt accordé par la commission de l'instruction, notamment aux témoignages produits dans sa requête", a-t-il ajouté.

La nouvelle requête était accompagnée entre autres d'"attestations de personnes susceptibles de témoigner de faits nouveaux ou d'éléments inconnus de la juridiction de jugement" qui a condamné M. Leprince en 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité avec 22 ans de sûreté.

"Dany Leprince est plus que jamais déterminé à faire triompher la vérité", a assuré Me Morice.

A l'issue de ces nouvelles investigations, la commission de révision aura deux options: soit elle considérera qu'il y a suffisamment d'éléments à décharge et renverra le dossier devant la Cour de révision, seule habilitée à réviser un procès, soit elle rejettera la requête.

Le 4 septembre 1994, Christian Leprince, 34 ans, sa femme et deux de leurs filles, âgées de 7 et 10 ans, avaient été retrouvés morts dans leur pavillon de Thorigné-sur-Dué (Sarthe), frappés à coups de hachoir. Seule la benjamine du couple, Solène, âgée de 2 ans, avait réchappé au massacre.

Boucher dans un abattoir et éleveur, Dany Leprince, alors âgé de 37 ans, avait avoué à la fin de sa garde à vue le meurtre de son frère, après avoir été dénoncé par sa femme et sa fille aînée.

Mis en examen pour "homicides volontaires avec circonstances aggravantes" et incarcéré, il était rapidement revenu sur ses aveux et n'a cessé depuis de clamer son innocence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.