France

Pyrénées-Atlantiques : un cabaret dans une ancienne église sème la zizanie dans un village

Un cabaret a ouvert dans une ancienne chapelle désacralisée du XIe siècle dans la commune de Laàs, en Pyrénées-Atlantiques. La salle de spectacle, baptisée “La Fourmi Rouge” est loin de faire l’unanimité dans le village, rapporte RTL.

Dans le petit village, c’est la consternation. La commune de Laàs, dans les Pyrénées-Atlantiques, a récemment accueilli un cabaret, baptisé “La Fourmi Rouge”, dans une ancienne chapelle désacralisée du XIe siècle, rapporte RTL, vendredi 14 avril. Celui-ci compte 150 places, soit dix de plus que la population du village, et fait polémique.

"Rénover un tel endroit même s'il est désacralisé, c'est une véritable atteinte au patrimoine local. Comment peut-on se dire qu'une telle salle de spectacle peut attirer du public ? C'est simplement un gouffre financier et nous allons payer l'addition", peste un retraité qui vit dans le village depuis trois ans et qui souhaite se présenter contre le maire actuel aux prochaines élections municipales.

Un projet vieux de trente ans

Contacté par nos confrères, Jacques Pedehontàa indique ne pas comprendre l’hostilité des habitants à l’encontre de son projet. "Nous avons voté ce projet à l'unanimité du conseil municipal moins une voix", explique-t-il. Ce projet sur lequel il travaille depuis "presque 30 ans", le maire, élu depuis 1983, en est fier. La directrice artistique des lieux a mis en scène un spectacle au “ton sexy chic résolument moderne”, mais elle rassure les villageois : “personne n’est dénudé sur scène”. Le maire, lui, ne compte pas s’arrêter là : il prévoit, dans les prochaines semaines, d’ouvrir un "escape church" dans l’église de Laàs. "Je crois que je vais encore en prendre pour mon grade", s’amuse-t-il.

publié le 14 avril à 11h20, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux