Projet d'attentat de la mouvance d'ultradroite: huit suspects mis en examen

Projet d'attentat de la mouvance d'ultradroite: huit suspects mis en examen

Le Palais de Justice à Paris, le 11 octobre 2017

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 22 octobre 2017 à 01h52

Baptisé "OAS", le groupe projetait des "actions violentes", mais "aux contours imprécis", contre des politiques ou des mosquées: huit suspects, dont trois mineurs, ont été mis en examen samedi à Paris dans l'enquête sur l'organisation fondée par le militant d'ultradroite Logan Alexandre Nisin.

Au terme de quatre jours de garde à vue, ces hommes âgés de 17 à 29 ans ont été présentés samedi à un juge d'instruction et mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a indiqué le parquet de Paris. Conformément à ses réquisitions, six d'entre eux ont été écroués et un septième a été incarcéré provisoirement dans l'attente d'un débat sur sa détention. Un mineur a par ailleurs été placé sous contrôle judiciaire.

Mardi, les services antiterroristes avaient mené un coup de filet quatre mois après l'interpellation de Logan Alexandre Nisin, un ancien militant de l'Action française Provence, organisation royaliste qui avait multiplié les provocations musclées autour de Marseille et d'Aix-en-Provence avant l'été.

Arrêté à Vitrolles (Bouches-du-Rhône), le jeune homme de 21 ans avait été mis en examen en juillet dans ce dossier mené par un juge antiterroriste en lien avec la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Parmi les dix personnes interpellées dans le sud-est de la France et en région parisienne et placées en garde à vue, deux avaient été relâchées, dont la mère du militant.

- Racket et entraînement paramilitaire -

La justice soupçonne les huit suspects d'appartenir à l'organisation fondée par le jeune homme. Son nom: OAS, un sigle qui reprend celui de l'Organisation de l'armée secrète, responsable d'une campagne sanglante contre l'indépendance de l'Algérie au début des années 1960.

"Le groupe avait pour projet de commettre des actions violentes, aux contours imprécis", a souligné une source proche du dossier. 

Parmi ses cibles potentielles, l'organisation envisageait de s'en prendre à des "lieux de culte", dont des mosquées, des "personnes d'origine nord-africaine ou personnes noires", des "militants anti-fascistes" ou des "hommes politiques". 

Figuraient notamment le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner et Jean-Luc Mélenchon, ex-candidat à la présidentielle de la France Insoumise. M. Castaner, ancien député-maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), et M. Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône, ont tous les deux indiqué en avoir été informés par la presse.

L'enquête a montré que "l'organisation prévoyait des achats d'armes et d'effectuer des entraînements paramilitaires. Certains d'entre eux s'étaient déjà entraînés aux tirs", a relaté la source proche du dossier. 

Le groupe projetait également "de racketter des chefs d'entreprises afin de financer l'organisation et notamment des achats d'armes". Dans cette logique, Logan Alexandre Nisin est suspecté d'être impliqué dans le vol d'un véhicule le 21 juin, pour lequel deux des huit suspects sont en outre poursuivis pour "vol en relation avec une entreprise terroriste" 

Le jeune homme avait attiré l'attention des enquêteurs car il était l'administrateur d'une page Facebook à la gloire de l'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik, auteur d'une tuerie qui a fait 77 morts en Norvège en 2011. 

"Sans nier la réalité des faits reprochés, on était plus dans la provocation, par défaut de moyens et de volonté d'aller jusqu'au bout, que dans des véritables projets d'attentat", a expliqué à l'AFP l'avocat de M. Nisin, Me Eric Bourlion, évoquant, derrière des "conversations sur internet", "la volonté d'un gamin de 21 ans de faire le buzz".

Le mouvement royaliste Action française (AF) a déploré jeudi de voir son nom associé à la "tentation terroriste d'ultradroite" de Logan Alexandre Nisin, qui y avait fait un passage entre fin 2015 et juin 2016. 

"Six mois où il va sans doute se radicaliser mais six mois où il n'a plus aucun lien ni avec l'Action française (...) ni avec des militants et adhérents", selon le secrétaire général d'AF François Bel-Ker, qui voit en Nisin un profil de "déséquilibré" et un "loup solitaire". D'après lui, aucune des personnes interpellées n'était connue du mouvement.

 
22 commentaires - Projet d'attentat de la mouvance d'ultradroite: huit suspects mis en examen
  • Il suffit de lire l'article pour être convaincu de la grande dangerosité de cette équipe

    - le chef était l'administrateur d'une page de fessbouc vantant l'extrémiste Anders Breivik : pour une organisation secrête on fait mieux !
    - l'organisation prévoyait des achats d'armes et d'effectuer des entraînements organisation comme l'IRA ou l'ETA ça fait plus sérieux
    - le groupe projetait également de racketter des chefs d'entreprises
    - l'organisation envisageait de s'en prendre à des mosquées, des nord-africains ou noirs en tirant la cible à courte paille ?
    - le groupe avait pour projet des actions violentes, aux contours imprécis

    projetait, envisageait, prévoyait, avait projet .... bref rien de concret de précis de simples conjectures qui risquent de faire pschitt et dont le but est de faire diversion

  • Combien de victimes à leur actif ?

  • Propagande ... encore et toujours. Sous quel gouvernement vivons nous ?

  • Il est bien dommage qu on agisse pas avec autant de "conscience" lorsque les "terroristes" sont d une autre origine !
    A croire que ceux la manque encore d expérience....... contrairement aux infiltrés que l on est meme pas capables d arreter meme en etant des "sans papier", et plus est multirécidivistes ..... Cauchemar !

  • il faut laisser la Justice conclure...

    Mais, une page à l'honneur d'un Breivik, c'est loin d'être anodin.... A condamner très sévèrement...

    Voilà ce que nous pouvons en dire...

    Et laisser conclure la Justice, les concernant...

    Malgré des faits d'une gravité évidente... Ils ont été empêchés, et n'ont pas pu mettre leurs projets, à exécution....
    C'est un soulagement et une issue positive à ce qu'ils aient été interrompus.... Avant qu'un drame ne survienne au sein de notre pays...

    Par contre, notre pays vit la menace terroriste, avec de vrais dangers de ceux qui vivent insidieusement et nous sommes loin d'être assurés d'être en sécurité au sein de notre pays...

    N'ont pas pour minimiser ce qui est reproché à ces personnes dont j'ignorais l'existence, avant qu'ils soient mis dans les médias....

    Mais, ce qui serait grave.... Egalement, c'est de laisser des profils radicalisés infiltrés au sein de notre pays, fichés S, non fichés prospérer sur cette démocratie qui permet à certains d'aboutir sur des projets menés à terme... Où autant de vies sont sabordées....

    Malgré toutes les politiques engagées pour tenter d'endiguer ces actes de terrorisme... Des attentats sanglants où autant de victimes innocentes ont été à comptabiliser.. Et, toutes innocentes...

    Personne ne peut s'identifier à un Breivik..... Celui qui a été sur un carnage.... Où il est le même personnage sur cette haine qu'il véhicule et où nombreux sont à ce jour sur cette idéologie de l'extrême.... L'ultra..... Où cela fait des dégâts....

    J'essaie de comprendre, comment certains, peuvent en arriver là.... A de telles dérives ?

    Quand vous prenez la température, sur le terrain.... Les citoyens sont très inquiets à évoquer l'avenir de leur pays....

    C'est un chamboulement total, où certains qui se disent avoir grandi au sein de notre pays, sont devenus des ennemis de l'intérieur, et sont dans un quotidien lambda.... Où radicalisés en profils divers et variés ont été sur des carnages sur des actes de terrorisme...
    Ca, vous ne pouvez pas le nier.... Tous, sont sous le choc de ces vies interrompues sur des actes de terreur et de barbarie où des innocents ont perdu la vie....

    Nous n'aurions pas été sur autant de Commémorations et où des vies ont été sabordées à cet Islam radicalisé et où les menaces d'attentats perdurent toujours.... Dans toute l'Europe, et le monde, où notre pays fut lourdement concerné.... En victimes à déplorer...

    A entendre les propos de certains à se faire sauter avec leurs enfants car, les citoyens de notre pays ne sont pas des innocents, mais des mécréants ! Les plus équilibrés sont sous une colère terrible.... A entendre de telles énormités de ceux qui prospèrent au sein de notre pays sous cette voie de la haine et de la terreur, quand ils sont radicalisés.... Et nourris à cette haine de l'autre... Issus de la démocratie... Et loin des diktats qui sont imposés à ceux qu'ils menacent..... Sur des faits médiatisés....

    Personne ne peut comprendre la haine d'un Breivik.... Nous nous sommes élevés en ce sens... A le condamner....

    Mais, comment peut on laisser véhiculer de telles menaces à un pays comme le nôtre qui a toujours été attaché aux valeurs de la liberté, égalité et fraternité où certains se sont retournés contre leur pays où ils ont reçu, l'éducation d'ouverture... Pour aller vers les pires attentats sanglants... Où les profils radicalisés ont été répertoriés en nombre conséquent du Procureur qui intervient sur le factuel, à la suite d'attentats où des vies ont été sabordées et où autant de familles endeuillées dans notre pays ?

    Donc, rien ne peut excuser ces gens en attente d'un Procès...

    Mais, rien ne peut empêcher de craindre les pires dangers à notre démocratie mise en danger si ces actes de terrorisme ne sont pas endigués.... Et où autant de vies où tous étaient des innocents...

    une page à l'honneur d'un Breivik, c'est loin d'être anodin surtout lorsqu'on est une "organisation" sécrète qui envisage, projette, prévoit, a pour projet .... d'attirer l'attention sur soi !!!

    avatar
    Shutruk-Nahunte  (privé) -

    Ce laïus n'a ni queue ni tête. Que voulez-vous dire ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]