Professeur décapité : un hommage national mercredi, des rassemblements partout en France

Professeur décapité : un hommage national mercredi, des rassemblements partout en France
A Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), une enseignante apporte son soutien au lendemain de la décapitation d'un professeur d'histoire, le 17 octobre

, publié le samedi 17 octobre 2020 à 19h00

L'attentat, d'une violence inouïe, a provoqué de nombreuses réactions. Alors que des milliers de personnes se sont réunies ce samedi pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité la veille, devant son collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), l'Elysée a annoncé qu'un hommage national aurait lieu mercredi.

Le journal satirique Charlie Hebdo a appelé, avec des syndicats et associations à un rassemblement place de la république à Paris dimanche après-midi. 



"Nous ferons bloc". Quelques heures après "l'attentat terroriste islamiste caractérisé" qui a coûté la vie à un professeur d'histoire vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, Emmanuel Macron avait pris la parole sur les lieux du drame, le collège où enseignait la victime. En dénonçant "l'obscurantisme," le chef de l'Etat a appelé à l'unité.

Samedi 17 octobre, alors que de nombreux hommages se sont déjà multipliés dans certaines villes et sur les réseaux sociaux, l'Elysée a annoncé qu'un hommage national se tiendra mercredi 21 octobre. Cet hommage, dont le lieu n'a pas encore été annoncé, est organisé en coordination avec la famille. 

Samuel Paty a été assassiné par un jeune homme Russe tchétchène, après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors d'un cours sur la liberté d'expression. 

"Nous devons nous tenir tous ensemble"

Emmanuel Macron s'était rendu dès vendredi soir sur les lieux de l'attaque, à Conflans-Saine-Honorine, où il avait dénoncé un "attentat islamiste caractérisé".

"Tous et toutes nous ferons bloc. Ils ne passeront pas. Ils ne nous diviseront pas. C'est ce qu'ils cherchent et nous devons nous tenir tous ensemble", avait martelé le chef de l'Etat vendredi, lors d'une allocution devant le collège Bois d'Aulne, où enseignait ce professeur d'histoire.

Charlie Hebdo appelle à manifester place de la république dimanche

Dimanche, plusieurs rassemblements doivent se tenir dans de nombreuses villes de France, dont l'un à Paris place de la République, à l'appel de syndicats enseignants et d'associations.

Dès samedi, plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Nice ou à Rennes pour dénoncer un "acte de barbarie" et défendre "les valeurs de la démocratie".

Les services de la présidence de la République ont indiqué samedi en fin de matinée que "d'autres expressions et annonces sont prévues après les réunions du week-end" par Emmanuel Macron. Il présidera dimanche un Conseil de défense, l'instance de crise qui lui permet de trancher immédiatement, a-t-on indiqué de source proche de l'exécutif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.