Producteur tabassé par des policiers : le parquet réclame la détention provisoire pour trois fonctionnaires

Producteur tabassé par des policiers : le parquet réclame la détention provisoire pour trois fonctionnaires
Rémy Heitz, procureur au parquet de Paris, dimanche 29 novembre.

, publié le dimanche 29 novembre 2020 à 17h35

À l'occasion d'une conférence de presse, le procureur a annoncé avoir demande le placement en détention provisoire de trois policiers impliqués dans l'agression de Michel Zecler.

L'enquête sur l'agression de Michel Zecler, un producteur de musique noir accusant des policiers de propos racistes, se poursuit. Le parquet de Paris a requis dimanche 29 novembre la mise en examen des quatre policiers mis en cause dans le passage à tabac d'un producteur de musique noir.


Le placement en détention provisoire de trois d'entre eux a également été demandé, en confiant la suite des investigations à un juge d'instruction.

La détention provisoire des trois agents soupçonnés d'avoir porté des coups au producteur Michel Zecler est demandée pour "éviter un risque de concertation entre les auteurs ou de pressions sur les témoins", a expliqué le procureur de la République de Paris Rémy Heitz. 

Le parquet réclame que le quatrième agent, soupçonné d'avoir jeté une grenade lacrymogène dans le studio, soit placé sous contrôle judiciaire.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.