Procès Fiona: la cour d'assises rejette la nouvelle demande de renvoi

Procès Fiona: la cour d'assises rejette la nouvelle demande de renvoi

Un des avocats de Cécile Bourgeon, Me Gilles-Jean Portejoie,dans la salle de la cour d'assises au Puy-en-Velay, le 30 janvier 2018

A lire aussi

AFP, publié le lundi 05 février 2018 à 10h58

La cour d'assises de Haute-Loire a rejeté lundi la demande des avocats de Cécile Bourgeon de renvoyer à nouveau le procès en appel de celle-ci et de son ex-compagnon, rejugés pour la mort de Fiona en 2013.

A l'ouverture de l'audience, Me Gilles-Jean Portejoie avait dénoncé une rencontre "totalement inopportune" entre le président de la cour et certains avocats, la semaine dernière autour d'un apéritif. L'avocat général s'était opposé à cette demande, dénoncée par les parties civiles comme une "manœuvre" visant à faire capoter l'audience, déjà renvoyée à l'automne, une nouvelle fois.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Procès Fiona: la cour d'assises rejette la nouvelle demande de renvoi
  • Au premier appel la défense avait demandé et obtenu le renvoi en reprochant aux parties civiles de mettre en cause son intégrité.
    A ce second appel la défense met en cause l'intégrité du juge et des parties civiles et demande un nouveau renvoi.
    si c'est ça leur stratégie de défense elle est plutôt minable et reflète le manque d'arguments sérieux qui pourraient décharger leur cliente.

  • Trop c'est trop,depuis quand ce sont les avocats qui commande ? Ce ne sont que des AUXILIAIRES de justice.
    La grosse comédienne ,même si ça la gêne doit répondre de ses actes .On ne va tout de même pas en faire
    une VICTIME ! y-en-a marre de toute cette mascarade PAYEE PAR L'ARGENT PUBLIC .

  • Ne nous arrêtons pas a des points de détail n est ce pas ????

  • vraiment du cinéma ces avocats, quelle image de la justice

  • Comme le code de la route : on ne discute pas , on n'essaye pas de savoir pourquoi ,on roulait vite , pourquoi on était au téléphone , telle effraction,=tant de point en moins , et voila tout. Un enfant assassiné: telle peine, un attenta : telle peine et pas de discussion, pas d'avocat qui cherche l'erreur , la circonstance atténuante...Dans ces cas là , il n'y a pas de circonstance atténuante !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]