Procès de l'affaire de Tarnac : "On a été désignés comme les jeunes hérétiques qu'il fallait emmener au bûcher", témoigne l'une des relaxées

Procès de l'affaire de Tarnac : "On a été désignés comme les jeunes hérétiques qu'il fallait emmener au bûcher", témoigne l'une des relaxées©RADIO FRANCE
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 13 avril 2018 à 13h41

Au lendemain de sa relaxe en première instance par le tribunal correctionnel de Paris, lors du procès de l'affaire dite de Tarnac, Yildune Lévy, était invitée de France Inter vendredi 13 avril. "Tant qu'il n'y aura pas la toute fin, notamment le délai d'appel du parquet qui soit passé, je ne peux pas me dire que c'est fini. J'ai besoin que ce soit acté, écrit", a-t-elle déclaré.

Jeudi, les principaux prévenus du procès du groupe de Tarnac, Julien Coupat et Yildune Lévy, ont été relaxés des poursuites de sabotage d'une ligne SNCF en 2008 et d'association de malfaiteurs. "Jamais [la relaxe] ne réparera l'ampleur de l'attaque, poursuit Yildune Lévy. On a été jetés à l'opprobre, désignés comme les jeunes hérétiques qu'il fallait emmener au bûcher, cette…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.