Prix du gaz, publicité en ligne, coup de pouce vélo... Ce qui change au 1er avril

Prix du gaz, publicité en ligne, coup de pouce vélo... Ce qui change au 1er avril
Un magasin de réparations de vélos à Lille.

, publié le mercredi 31 mars 2021 à 11h15

En revanche, la trêve hivernale est prolongée de deux mois et prendra fin le 1er juin au lieu du 1er avril en raison de la crise sanitaire.

Baisse du prix du gaz, encadrement de la publicité ciblée sur internet, fin du dispositif "coup de pouce vélo"... Tour d'horizon de ce qui change au 1er avril 2021, avant l'allocution d'Emmanuel Macron, au cours de laquelle le président devrait annoncer de nouvelles mesures destinées à endiguer l'épidémie de Covid-19. 



Après plusieurs mois de hausse constante, le prix du gaz va diminuer.

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont baisser de 4,1% en moyenne au 1er avril. "Cette baisse est de 1,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,5% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,3% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a précisé la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

La publicité ciblée dorénavant mieux encadrée sur internet. A compter du 1er avril, les internautes devront donner leur accord avant d'être visés par des publicités ciblées. Si un site veut proposer de la publicité ciblée, il devra désormais demander à l'utilisateur qui arrive sur le site de cocher une case autorisant le site à lui en envoyer.

Dernier changement : la disparition du "coup de pouce vélo". Ce dispositif permettait aux particuliers qui souhaitaient remettre leur vélo en état d'obtenir une prise en charge des réparations à hauteur de 50 euros. Ce dispositif devait initialement s'arrêter au 31 décembre 2020 mais a été prolongé jusqu'au 31 mars 2021.

En revanche, la trêve hivernale est prolongée de deux mois, comme l'avait indiqué Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, en février.  Elle prendra fin le 1er juin au lieu du 1er avril en raison de la crise sanitaire. Elle concerne notamment les expulsions locatives et les coupures d'énergies. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.