Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe

Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe
La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) (photo d'illustration).

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 11 juin 2019 à 21h18

Un détenu a pris en otages deux surveillants pénitentiaires à la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, mardi 11 juin. Des équipes spéciales d'intervention étaient sur place dans la soirée et une cellule de crise a été activée au ministère de la Justice.




Après l'agression de deux surveillants en mars dernier, la prison de Condé-sur-Sarthe est de nouveau en alerte.

Ce mardi, entre 18h30 et 19h00, au moment du dîner, le détenu Francis Dorffer a pris en otages deux surveillants pénitentiaires de la prison, une stagiaire et un gradé. Il les retient "sur la coursive, dans son bâtiment", témoigne au micro de BFMTV Frédéric Eko, syndicaliste du centre pénitentiaire. Le bâtiment, qui accueille des détenus particulièrement dangereux, radicalisés ou posant des problèmes de discipline, a été évacué par mesure de sécurité.

Muni d'une "arme artisanale", qui pourrait être "une fourchette taillée en pointe, un stylo, ou une brosse à dents taillée en pointe", selon l'employé, le forcené réclame un transfert de prison. Connu des services pénitentiaires, il n'en est pas à sa première prise d'otages. "C'est sa quatrième", explique le syndicaliste. C'est pour cette raison que Francis Dorffer avait été transféré dans cette prison hautement sécurisée.

Troubles psychiatriques  

Le détenu, qui purge une longue peine pour meurtre, selon BFMTV, est aussi connu pour souffrir de troubles psychiatriques. Suivi médicalement, il "n'est pas radicalisé" selon la Direction de l'administration pénitentiaire. Les équipes d'interventions étaient sur place pour négocier mardi soir. Il y a quelques mois, en mars, un détenu poignardait deux surveillants dans la même prison, connue pour être la plus sécurisée de France. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.