Pris à tort pour Xavier Dupont de Ligonnès, Guy Joao veut porter plainte

Pris à tort pour Xavier Dupont de Ligonnès, Guy Joao veut porter plainte
Une voiture de police garée devant l'ancienne maison de Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes.

, publié le lundi 10 février 2020 à 10h45

Quatre mois après son arrestation par la police écossaise, qui l'avait suspecté d'être Xavier Dupont de Ligonnès, le retraité reste très marqué par ce qui lui est arrivé. 

Arrêté à l'aéroport de Glasgow le 11 octobre 2019 alors qu'il rejoignait son épouse écossaise, Guy Joao a été pris à tort pour l'homme le plus recherché de France : Xavier Dupont de Ligonnès, suspecté d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en avril 2011. Guy Joao n'a été libéré que 26 heures plus tard. Quatre mois après, le retraité reste très marqué par ce qui lui est arrivé.


L'homme s'est confié à Franceinfo lundi. Il a expliqué qu'il avait rencontré la police écossaise avec son avocat début janvier. "Il n'y a pas eu d'excuses, que des justifications", leur a-t-il raconté. Guy Joao a également rapporté que son avocat travaillait à la rédaction d'une plainte qui doit être déposée en Écosse dans les semaines qui viennent. Son avocat n'exclut pas de viser également la police française, a-t-il expliqué à Franceinfo.


Guy Joao souhaite comprendre ce qui s'est passé, comment ses empreintes digitales ont pu le mettre en cause pendant un moment, et qui est responsable de cette longue garde à vue. Son avocat veut également savoir si le signalement à l'origine de son arrestation a été traité de façon "raisonnable", rapporte Franceinfo. "On est dans la science-fiction, c'est inimaginable", avait témoigné le retraité en décembre, s'exprimant pour la première fois face caméra. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.